Neufmois.fr » Ma Grossesse » L’iode : ses bĂ©nĂ©fices durant la grossesse et pour bĂ©bĂ©

L’iode : ses bĂ©nĂ©fices durant la grossesse et pour bĂ©bĂ©

L’iode est un oligoĂ©lĂ©ment qui est indispensable pour le bon fonctionnement des hormones thyroĂŻdiennes, mais aussi du mĂ©tabolisme basal, de la croissance ou encore du bon dĂ©veloppement du systĂšme nerveux. Chez le fƓtus et le nouveau-nĂ©, l’iode est indispensable au bon dĂ©veloppement cĂ©rĂ©bral de l’enfant. Enceinte ou allaitante, les besoins en iode sont augmentĂ©s, car la thyroĂŻde fonctionne plus. En effet, cet oligoĂ©lĂ©ment, qui passe la barriĂšre placentaire, est indispensable au bon dĂ©veloppement du fƓtus, une carence pouvant entraĂźner des problĂšmes de dĂ©veloppement de la croissance.

OĂč trouve-t-on l’iode ?

On trouve de l’iode principalement dans les produits de la mer comme les crustacĂ©s ou les mollusques, mais aussi dans les algues. On trouve aussi de l’iode dans les Ɠufs, les produits laitiers ou les produits cĂ©rĂ©aliers. On trouve de l’iode dans le sel de table enrichi.

L’iode durant la grossesse

Pendant la grossesse, les besoins en iode sont augmentĂ©s et l’apport en iode doit ĂȘtre environ de 150 Ă  250 ÎŒg/jour. L’OMS et l’UNICEF prĂ©conisent aux femmes enceintes et allaitantes habitant dans les pays ou moins de 30 % de la population n’a pas accĂšs au sel iodĂ© de se supplĂ©menter (1.8 milliards de personnes seraient carencĂ©es dans le monde !). En France, La Haute AutoritĂ© de SantĂ© (HAS) explique qu’il n’y a pas d’arguments pour proposer systĂ©matiquement une supplĂ©mentation en iode en dehors des populations carencĂ©es pour lesquelles cette supplĂ©mentation est efficace.

L’iode chez le nourisson et l’enfant

Chez l’enfant (de 1 Ă  3 ans), l’apport en iode doit ĂȘtre d’environ 80 ÎŒg/jour. Le lait maternel contient naturellement de l’iode. Cependant, si votre mĂ©decin juge que vos apports en iode ne sont pas suffisants, une Ă©ventuelle supplĂ©mentation peut vous ĂȘtre prescrite. Les laits maternisĂ©s contiennent Ă©galement la dose nĂ©cessaire d’iode pour les nourrissons.

Les derniÚres actualités

Une revue Cockrane met en Ă©vidence que la supplĂ©mentation d’iode peut augmenter les nausĂ©es mais diminuer les effets de l’hyperthyroĂŻdie post-partum. La supplĂ©mentation ne doit donc pas ĂȘtre systĂ©matique, car il n’y a pas d’avantages particuliers.

Pour aller plus loin :

Les recommandations de l’Organisation Mondiale de la SantĂ©

Les recommandations de la Haute Autorité de Santé 

 

À lire absolument