Mère au foyer : comment être épanouie ?

Les médias les appellent les FAF (femmes au foyer), les instituts officiels de statistiques les classent parmi les « inactifs », sur les déclarations d’état civil elles apparaissent « sans profession ». Pour nos grands-mères, être au foyer et élever les enfants était la normalité, deux générations plus tard, rester au foyer est devenu une exception.

Environ 81 % des mères d’un enfant de moins de 3 ans (vivant en couple) travaillent. Elles ne sont plus que 37,7 % lorsqu’elles ont trois enfants ou plus, dont l’un au moins est âgé de moins de 3 ans. Devenir mère au foyer représente une rupture importante avec le mode de vie antérieur, notamment pour les femmes qui travaillaient à temps complet. Le statut de mère au foyer peut entraîner un repli sur soi et une image négative. La conservation du lien social est primordiale pour ne pas se sentir dévalorisées. Ces 5 conseils pour vivre au mieux cette période d’inactivité professionnelle pourrait bien vous aider.

Se réserver des moments pour soi

Lire, profiter du moment de la sieste pour aller sur un blog ou organiser des rencontres avec d’autres mamans… Confier un bébé à une halte-garderie quelques heures par semaine permet de se rendre à un cours de gym, de se balader, d’aller au cinéma… Les retrouvailles avec les enfants seront d’autant plus appréciées.

S’investir dans la vie associative

Si vos enfants sont scolarisés, investissez-vous dans la vie de l’école : associations de parents d’élèves, échanges avec les mamans pour les déjeuners d’enfants et les soutiens scolaires. Portez-vous volontaire pour les sorties scolaires ou proposez votre aide pour les spectacles et kermesses de fin d’année. Il en est de même pour les activités extra-scolaires de vos enfants : allez à la rencontre des différentes structures (bibliothèques, associations sportives et musicales…). Organisez des promenades, des pique-niques, des ateliers de loisirs créatifs ou de cuisine, où d’autres mamans pourront se joindre à vous.

Déléguez les tâches domestiques

Vous n’êtes pas obligées d’être réduite au simple rôle de ménagère. Rien n’impose que vous assumiez plusieurs heures quotidiennes de tâches domestiques, ménage, repassage… qui n’étaient pas assurées par une tierce personne lorsque vous travailliez ! Continuez à responsabiliser toute la famille, à déléguer !


Informez-vous

Gardez à l’esprit que même si vous ne gagnez plus ou plus autant que votre conjoint, vous devez conserver un esprit de relative indépendance… Il est possible de mettre entre parenthèses sa vie professionnelle sans pour autant se fermer toutes les portes. Gardez le contact avec vos anciens collègues et renseignez-vous sur les opportunités de formation. Ne vous coupez pas de vos domaines de compétences en continuant à rester informée sur l’évolution de votre métier.

Prenez soin de votre féminité

Ne disparaissez pas derrière votre statut de mère au foyer et restez une femme séduisante aux yeux de votre conjoint. Prenez soin de vous, même si vous passez la majeure partie de la journée avec vos enfants. L’entretien du désir -et de la confiance en soi- passe aussi par l’image que vous renvoyez. Pour préserver votre couple, n’hésitez pas à faire garder vos enfants, pour vous retrouver tous les deux durant une soirée voire même un week-end. Passer du temps ensemble, sortir et dialoguer l’un avec l’autre, c’est essentiel pour bien vivre sa vie de mère au foyer.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire