Rester zen le jour de l’accouchement

Oui, il est possible d’être sereine au moment de l’accouchement. Pour cela, reposez-vous sur le papa et les techniques de respiration. Entre les contractions : détendez-vous, respirez complètement, profondément, puis retrouvez votre rythme normal de respiration.

Le futur papa vous aide à rester zen pendant l’accouchement

Si vous avez la chance que le futur papa  soit auprès de vous, ne vous privez pas de planter vos ongles dans son bras ou sa main au plus fort de votre douleur : partager ainsi votre souffrance l’aidera, plus que vous ne l’imaginez, à la supporter, à participer.
En revanche, lorsqu’il s’agira de vous détendre, « écoutez » bien ses caresses, concentrez-vous sur sa présence. Et rassurez-le !!

Appliquez les techniques de respirations apprises lors de la préparation à l’accouchement


Pendant que l’enfant traverse le bassin, inspirez, bloquez votre respiration, et poussez jusqu’à la fin de la contraction. Pendant la sortie de la tête, le périnée étant à cet instant distendu au maximum, il faut contrôler votre poussée. Suivez, point à point, les indications du médecin accoucheur ou de la sage-femme. Pendant l’expulsion, on attend de vous une dernière poussée pour sortir les épaules. Ensuite, les bras sortent et le reste du corps. On vous pose bébé qui a déjà crié sur le ventre. Aidez-le à trouver votre mamelon, qu’il cherche de sa bouche. Certes, vous n’avez pas encore de lait mais il va téter, il a besoin de ce liquide, le colostrum, pour se purger.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire