Accouchement : et si on changeait de position ?

On s’imagine souvent dans une position des plus classiques pour accoucher mais en réalité on dénombre plusieurs centaines de positions possibles pour mettre au monde bébé. Bonne nouvelle, de plus en plus de maternités vous proposent de choisir votre position pour accoucher. Les dernières études montrent d’ailleurs que les changements de positions peuvent être très efficaces pendant l’accouchement. Neuf Mois vous propose un zoom sur ces positions, avec leurs avantages et leurs inconvénients…

La plus classique : accoucher allongée sur le dos

Comment on fait ? Il suffit de s’allonger sur le dos. C’est la position la plus classique.

Les avantages : cette position offre un confort indéniable et est considérée comme une référence pour les équipes soignantes pendant l’accouchement.

Inconvénients : dans cette position pour accoucher, la descente du fœtus n’est pas facilitée par la pesanteur et l’ouverture du bassin n’est pas optimale.

Bon à savoir : même si elle n’est pas la position la plus optimale physiologiquement pour accoucher, elle permet aux équipes soignantes de pouvoir agir efficacement : cette position est donc conseillée pour certaines grossesses à risque.

Une variante : accoucher allongée sur le coté

Comment on fait ? Dans cette position, on s’allonge sur le coté gauche.

Les avantages : la position sur le coté dite en décubitus latéral offre un meilleur angle utérin mais cette position, comme la précédente, ne permet pas de bénéficier de la pesanteur. L’allongement sur le coté permet de libérer la veine cave, ce qui a pour conséquence une meilleure oxygénation. De plus, dans cette position, les douleurs lombaires sont beaucoup moins fortes.

Inconvénients : cette position peut être un peu fatigante car tout le poids du corps est transféré sur un seul côté.

Bon à savoir : cette position est très avantageuse, c’est d’ailleurs une des positions de référence pour l’accouchement en Angleterre.

Accoucher assise : un bon compromis

Comment on fait ? La position assise est une position intermédiaire qui offre la possibilité de pouvoir avoir plus ou moins d’appui fessier. On peut s’asseoir au bord de la table d’accouchement ou sur un ballon d’accouchement.

Les avantages : la pesanteur peut jouer pour diriger le fœtus dans la bonne direction puisque la pression est dirigée vers le bas. Le bassin est plus libre que dans la position couchée, ce qui fait que les contractions travaillent dans le bon axe.

Les inconvénients : si vous utilisez un ballon attention tout de même à votre équilibre. Le petit plus : entraînez-vous pendant les séances de préparation à l’accouchement pour tester votre équilibre.

Accoucher accroupie : efficace mais fatigante

Comment on fait ? Accroupi, le poids repose essentiellement sur les pieds.

Les avantages : le bassin étant plus libre et la pesanteur jouant, le fœtus se place dans la bonne direction. De plus les contractions utérines sont plus efficaces.

Inconvénients : cette position peut être fatigante mais surtout elle peut favoriser les hémorroïdes à cause de l’afflux de sang vers le périnée. Ce dernier subit une pression plus forte et cela peut comprimer bébé.

A noter : on évite donc cette position si on a des problèmes de genou ou….d’hémorroïdes !


A quatre pattes : une bonne position pour accoucher mais encore peu utilisée

Comment on fait ? La position à quatre pattes sur les genoux est sans doute une des meilleures positions pour accoucher.

Les avantages : cette position permet d’ouvrir le bassin pour que le fœtus passe facilement. La pesanteur joue également un bon rôle dans l’accouchement. A genou, les douleurs lombaires diminuent et les contractions utérines sont dans le bon axe et sont donc plus efficaces.

Inconvénients : cette position est encore peu usitée à cause de certains blocages culturels, de plus cette position nécessite une assez bonne sangle abdominale. On évite cette position si on n’est pas à l’aise.

Accoucher debout : l’effet de la gravité

Comment on fait ? Restez debout en vous appuyant pour vous donner des forces.

Avantages : en position debout, la gravité permet de favoriser la descente du fœtus. La fréquence et la force des contractions sont aussi augmentées et le bassin est beaucoup plus mobile. Autre avantage, debout on peut se déplacer, marcher et ainsi favoriser la descente du fœtus.

Inconvénients : cette position peut s’avérer plus fatigante et peut engendrer plus de problèmes hémorragiques à cause du fort afflux sanguin. De plus, cette position ne permet pas le monitoring du bébé.

Un petit plus : n’hésitez pas a vous reposer en vous appuyant sur le futur papa qui participera activement à cet instant magique.

https://youtu.be/vRseC2–1ek

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire