En train de lire
Le « charme » des ronflements pendant la grossesse

Le « charme » des ronflements pendant la grossesse

Votre mari vous taquine, vous dormez moins bien et vous avez la sensation d’avoir le nez bouché… Moi ? Ronfler ? Horreur, malheur… Vous êtes devenue une ronfleuse du jour au lendemain  ! D’où viennent ces ronflements si inattendus ? Allez-vous ronfler jusqu’à la fin de vos jours ? Découvrez tout sur ce phénomène étrange qui vous inquiète…

 

A partir du 2ème mois de grossesse : bonjour les ronflements !

Vous avez entamé votre 2ème ou 3ème mois de grossesse, et votre conjoint vous annonce, non pas sans un certain ricanement, que vous ronflez ! Evidemment, vous nierez tout de bloc à cette première annonce, mais il faudra tout de même vous rendre à l’évidence, le ronflement fait désormais partie de vos nuits. Si vous êtes effectivement enceinte, et que vous ne ronfliez pas auparavant, rassurez-vous, cela est dû tout simplement à la grossesse… Voilà de quoi faire taire le futur père !

Les causes de ces ronflements…

C’est un fait avéré… Selon Neil Douglas et ses collègues de l’université d’Edimbourg ayant mené une étude sur ce phénomène, les femmes enceintes ronflent deux fois plus ! Pourquoi donc ? Deux causes majeures viennent l’expliquer… Premièrement, cela est souvent dû à une prise de poids importante, les femmes enceintes ronflant présentent en effet un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé et un tour de cou plus important (+ 1cm). Deuxièmement, cette prise de poids liée à une distension de l’abdomen provoque un rétrécissement des voies respiratoires supérieures.

Des ronflements à prendre au sérieux…

D’accord votre conjoint se moque et cela vous agace… Faites-le taire immédiatement, les ronflements peuvent être les conséquences de problèmes plus graves pour maman et bébé. En effet, plus le calibre des voies respiratoires diminue, plus la pression artérielle risque d’augmenter. L’hypertension étant un des facteurs majeurs de risque de pré-éclampsie, ces ronflements sont donc à prendre en considération. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou à la gynécologue qui vous suit pendant votre grossesse.


Comment y remédier ?

Vous pouvez tenter de minimiser ces ronflements en évitant par exemple de dormir sur le dos. Essayez de vous endormir sur le côté gauche afin de ne pas comprimer la veine cave. Certaines femmes enceintes utilisent aussi des bandelettes nasales (ou un spray qui tapisse la muqueuse) et facilitent la respiration. Un humidificateur d’ambiance peut aussi améliorer les choses. A savoir, il existe aussi des bagues anti-ronflements ! Eh oui, il s’agit d’anneaux avec des points d’acu-pression à placer sur le bord de l’auriculaire et qui permettent de libérer les voies aérienne. La méthode, déclinée de la médecine chinoise, est validée par des scientifiques. Mais bon, il faut y croire. Heureusement, elle ne coûte pas un œil (entre 25 et 40€), donc si vos ronflements sont au point de faire des dégâts dans votre harmonie conjugale, suggérez à votre homme de vous passer cette bague au doigt. Il y a bien aussi un oreiller surdoué pour venir à bout de ces nuisances nocturnes involontaires, mais là, on ne joue plus dans la même cour (on parle de centaines d’euros…! Cauchemar, non ?). Vous pouvez aussi consulter un médecin homéopathe ou une sage-femme qui pratique l’acupuncture pour essayer de trouver une solution.

Voir Aussi

Si toutes ces astuces (les raisonnables du moins) ne fonctionnent pas…, il ne vous reste plus qu’à attendre l’arrivée de bébé, et à compter les nuits jusqu’à environ 3 mois après l’accouchement. C’est souvent à ce moment-là que les ronflements disparaissent (jusqu’à la prochaine grossesse) !

 


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire