3 livres sur la maternité pour enchanter l’été

Évasion au loin ou seulement en rêve en raison d’un baby bump imposant, qu’importe ! La meilleure détente, c’est souvent dans les bouquins qu’on la trouve ! Un transat, un parasol, une tisane glacée… silence, on tourne… les pages !

 

Le plus romancé

Quatre nanas, quatre histoires, dans lesquelles on se reconnaît ou on reconnaît les copines. Le tout mâtiné d’un délicieux accent québécois avec les mots de patois qui nous font hésiter, nous les « maudits Français », sur le sens à leur donner : le chum, tiens, pour toi, c’est le centre hospitalier universitaire de Marseille ? Ça pourrait, mais raté, le chum, c’est le petit ami. Et il en est beaucoup question, du chum, dans ces pages : celui qui doute de vouloir être père alors qu’il avait affirmé le contraire à sa « blonde » pendant des mois ; celui qui, vasectomisé, tombe de haut quand il apprend une grossesse surprise : déjà que ça allait pas fort dans le duo, va y avoir de l’ambiance… Le troisième, on ne sait pas qui c’est car la future maman n’est pas particulièrement bégueule, du coup, papa mystère et paquets de problèmes en perspective ! Et la quatrième histoire, c’est celle d’une grossesse très tardive. Quatre futures mamans qui se croisent et s’entrecroisent autour d’autant de « bébés boum ». Quatre maternités explosives. Et quand les hormones s’en mêlent et s’emmêlent, il y a de la joie. C’est un roman, mais c’est si vrai…

 

bebe boum

Bébé boum ! par Josée Bournival, éd. Kennes, 23€

 

Le plus engagé

Ce n’est pas un banal livre. C’est un livre de chevet à fleur de plume autobiographique d’une maman baroudeuse, de la Drôme à la Nouvelle Calédonie en passant par la Guyane et la Guadeloupe sans oublier les remparts de Saint Malo. De quoi remplir le paquetage, déjà lesté au départ d’une interrogation sur le sens de la différence… Une maman, une épouse et tout simplement une femme portant sur l’existence un regard qui pourrait paraître révolté s’il n’était pas si pertinent. Des dizaines de textes courts, qui sonnent parfois comme des gifles, plus loin comme des caresses, parfois comme une quête, un appel et aussi comme de sages avertissements. Ce sont surtout de magnifiques chants d’amour : pour ses proches, pour la vie, pour l’humanité. A lire et relire sans craindre l’overdose et pour trouver la force d’être des mères, des épouses, des femmes libres. Même si la liberté se paie au prix d’un questionnement permanent. Et quand c’est Mari qui pose les questions, ça secoue, mais bon sang… que ça fait du bien !

 

Over-j'ose

Over j’ose, Mari Beuscher-Pribat, éd. Mélibée, 13,50€


 

Le plus inattendu

Un pédiatre bordelais prend la plume et raconte des années de pratique et de rencontres avec les parents que nous sommes, qui consultent pour des troubles du sommeil et autres symptômes aussi divers qu’inquiétants à nos yeux. A tous ceux qui pensent qu’un pédiatre, c’est le pro qui soigne les bébés, le Dr Franck Dugravier fait toucher du doigt qu’un enfant, c’est avant tout un couple et au-delà une famille qui ont besoin de trouver leurs marques au-delà de la seule prescription d’examens et de médicaments. Chapitre après chapitre, on s’éloigne de la pédiatrie clinique avec ses mots clés convenus, vaccins, croissance, hyperactivité et tout le barda qui s’ensuit…, pour entrer dans un vrai échange avec le pédiatre, avec son conjoint, avec soi-même et son propre rapport à la parentalité au travers de notre propre histoire. Un pédiatre qui soigne autant les parents que l’enfant, qui place l’échange avant l’ordonnancier, c’est manifestement un pédiatre « hors codes ». Interpellant, rassurant, structurant… A lire et relire pour en saisir le sens profond.

 

Bébés, parents et grands-parents, des rencontres...

Bébés, parents et grands-parents, des rencontres inattendues, Dr Franck Dugravier, éd. Philippe Duval, 14,90€

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire