Neufmois.fr » Ma Grossesse » Couple » Interview d’un papa au foyer : Benjamin du blog « Till the cat »

Interview d’un papa au foyer : Benjamin du blog « Till the cat »

Papa de deux petites filles, Benjamin alias « Till the cat », nous parle avec humour de son expĂ©rience singuliĂšre de papa au foyer ! Portrait d’un papa blogueur qui ne se prend pas au sĂ©rieux !

Pourquoi avoir créé ce blog ?

Tout a commencé il y a six ans. Je passais pas mal de temps sur des forums parentaux où j'étais un peu le seul à raconter ma vie de papa. J'ai vu que les retours à mes posts étaient positifs, alors je me suis dit « pourquoi pas ? ».

Pouvez vous nous le décrire en quelques mots ?

Tout simplement, je dirais que c'est le blog d'un papa qui ne se prend pas au sérieux.

Quel est votre public ? Plutôt féminin, plutôt masculin ?

Je dirais un bon 90% de femmes ! Mais les hommes font quand même pas mal de commentaires.

Comment êtes vous devenu un « père au foyer » ?

J'ai auparavant travaillé quelques années dans le secteur du tourisme. Un peu avant la naissance de notre fille, au cours d'une discussion, l'idée nous est venue naturellement. Cette situation convenait parfaitement à ma femme aussi qui ne se voyait pas quitter son travail, alors on a décidé d'essayer, en se laissant quand même la possibilité de revenir en arrière si ça se passait mal. Ça n'est pour l'instant pas arrivé !

Racontez nous une journée-type.

Depuis que mes filles vont à l'école, c'est un peu la course tout le temps. Le matin pour les emmener, le midi pour les récupérer, le soir pour venir les chercher. Ensuite je les fais dîner, je les couche, et je respire, enfin ! Rien de très original, en somme.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon « papa à temps plein » ?

Je dirais un peu d'organisation, pas mal d'inventivité, mais surtout beaucoup de patience. Il y a des jours où je n'ai pas envie, où je traîne la patte mais je n'ai pas vraiment le choix et j'y vais quand même.

Comment les gens réagissent-ils à votre situation ?

Dans l'ensemble bien. Je n'ai jamais vu de réaction ouvertement négative, le pire ayant été un silence assez gênant d'un de mes voisins lorsque je lui ai dit ce que je faisais de mes journées, mais c'est tout !

Comment avez vous vécu les grossesses de votre femme ?
J'ai été du genre très investi, très intéressé. J'allais sur les forums avec elle, j'assistais aux cours de préparation à l'accouchement, aux échographies. Je ne m'en glorifie pas pour autant, ça m'a paru tout à fait normal et naturel !

Quel style de papa pensez vous être ? Plutôt sévère ou « papa-poule » ?

Je dirais que je suis un papa pénible ! Je ne suis pas du genre à céder et j'essaie de maintenir le cap au maximum. Ça ne fait pas de moi un papa sévère pour autant. Quant à « papa-poule », j'ai horreur de cette expression ! Je citerais à ce propos ma fille, qui lorsqu'elle l'a entendue pour la première fois s'est exclamée : « N'importe quoi, déjà on dit pas papa-poule, on dit papa-coq ! ». Puis je trouve ça d'un cliché ! Je suis un papa à la maison mais non, je ne passe pas mes journées à jouer à la poupée ou à leur faire des gâteaux au yaourt !

Que vous apporte votre rôle de père au quotidien ?

Beaucoup de choses. Ça m'a avant tout appris à être plus responsable et à savoir penser à autre chose qu'à ma petite personne. C'est aussi un grand bonheur et tellement de fierté quand tu vois que ça roule, que tes enfants sont épanouis. C'est assez incroyable.

Quelles valeurs souhaitez vous transmettre à vos enfants ?

Avant tout le respect des autres et le goût de l'effort. Je veux qu'elles sachent que les choses dans la vie ne sont pas acquises.

Est ce que vous pensez à la reconversion professionnelle ? A un jour ne plus être père au foyer ?

Comme je le dis souvent, j'ai signé un CDI avec mes filles et je ne sais pas quand ça s'arrêtera. Mais forcément j'y pense. Quand mes filles auront 30 ans je me vois mal continuer à dire que je suis papa au foyer. Quoique je pourrais toujours me reconvertir en grand-père au foyer maintenant que j'y pense…

Quels conseils donneriez vous aux papas qui vous lisent et qui seraient tentés par l'aventure ?

Surtout, qu'ils n'aient pas peur du jugement des autres, qui, si j'en crois ma propre expérience, est dans l'ensemble bienveillant. S'ils en ont l'envie et la possibilité financière, qu'ils se lancent. En se laissant toutefois une marge de retour en arrière : comme tous les boulots, on ne peut pas être sur que ça nous plaise. Mais ça vaut le coup d'essayer.

 

www.tillthecat.com
 

À lire absolument