Neufmois.fr » le blog de la rĂ©daction » Toutes ces fois, si tu n’avais pas Ă©tĂ© lĂ  maman…

Toutes ces fois, si tu n’avais pas Ă©tĂ© lĂ  maman…

Si tu n’avais pas Ă©tĂ© lĂ  lorsque je suis tombĂ©e la premiĂšre fois en essayant de me mettre sur mes deux pattes, si tu n’avais pas Ă©tĂ© lĂ  toutes ces fois oĂč j’ai perdu « Canne-Canne » (le fameux doudou toujours en vie aprĂšs des annĂ©es de torture mais aussi de bons et loyaux services), si tu n’avais pas Ă©tĂ© lĂ  pour me rassurer lors de ma premiĂšre compĂ©tition de gymnastique rythmique, toutes ces fois oĂč j’ai eu tant besoin de toi, mais comment aurais-je fait sans toi maman ? MĂȘme adulte, y’a toujours un SMS Ă  envoyer Ă  maman pour savoir ceci ou cela…

Une maman c’est tellement indispensable

Tu es comme l’eau, si on en a plus, difficile de survivre. Aujourd’hui il serait peut-ĂȘtre temps de te dire que c’est moi qui suis lĂ  aussi pour toi. Oui, mĂȘme Ă©paisse comme une brindille, Terminator ne rivalise pas avec mes Ă©paules qui supportent tout et n’importe quel Ă©vĂ©nement !

Tu as tellement donnĂ©, tellement aimĂ© et j’ai parfois l’impression que nous ne sommes pas assez redevables de tout cet amour passionnĂ© que tu nous as transmis. C’est fou ce qu’une maman peut faire pour son enfant, pour son bien-ĂȘtre, pour sa tranquillitĂ©, tous ces instants oĂč elle prĂ©fĂšre passer aprĂšs nous.

Aujourd’hui tu vas bientĂŽt marier ta fille, et quel bonheur de t’avoir encore une fois Ă  mes cĂŽtĂ©s. Encore une fois oĂč tu vas m’entendre rĂąler d’ailleurs parce qu’une future mariĂ©e ça angoisse souvent pour un rien. Enfin c’est ce qu’on dit, tu vas pouvoir tester cela. Tu m’as vu grandir, faire des tonnes de bĂȘtises, rĂąler, pester, et tu es toujours lĂ  ? Tu as de sacrĂ©es Ă©paules maman tout de mĂȘme parce qu’Ă©lever un diable de Tasmanie qui ne tient jamais une seconde en place, ce doit ĂȘtre Ă©puisant. Je me demande d’ailleurs d’oĂč je tiens cette impressionnante bougeotte ? Je crois que je t’ai piquĂ© quelques gĂȘnes, dĂ©solĂ©…

PrĂ©sente Ă  tout jamais dans mon cƓur, je t’aime fort. Oui, les mamans sont vraiment merveilleuses ! Encore, et trĂšs sincĂšrement, une trĂšs belle fĂȘte Ă  toutes les mamans de Neuf Mois et du monde entier et Ă  ma petite brune prĂ©fĂ©rĂ©e qui ne cessera jamais de m’Ă©tonner !

À lire absolument