Vacciner son bébé in utero, le futur ?

Est-il possible de pouvoir vacciner bébé alors qu’il est encore bien au chaud dans notre ventre, pas encore prêt à sortir tellement ce cocon lui plait ? Oui, selon une étude française réalisée par des scientifiques de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM-Institut Pasteur-AP-HP) et publiée dans la revue Science Translational Medicine.

 

 

 


Qu’ont découvert les chercheurs ?

Il s’agit d’une nouveauté concernant la protection du fœtus. Dans le ventre de sa mère, bébé est protégé par son propre réservoir de lymphocytes T. In utero, le fœtus serait en fait capable de développer sa propre immunité. Le but des chercheurs donc ? Créer un vaccin in utero, afin de stimuler les défenses immunitaires de l’enfant à naître.

Jusqu’à très récemment, les auteurs de l’étude pensaient que les lymphocytes T ne se développaient pas et ne se déclenchaient pas tant qu’aucune malade infectieuse n’apparaissait durant la grossesse de la future maman. Erreur puisqu’on a découvert que le fœtus, dans le ventre de sa mère, peut en fait développer sa propre mémoire immunitaire. Le but ultime ? Profiter des lymphocytes T pour vacciner bébé quand il est encore dans le ventre de sa maman. Le but étant de stimuler les défenses du fœtus. Il s’agit de : « Mettre en place une mémoire vaccinale anténatale propre au nourrisson », d’après les chercheurs. Pourquoi ? Car cela pourrait en effet intensifier son immunité au cours des premiers mois de sa vie.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire