Une sage-femme sauve un bébé né grand prématuré en arrêt cardiaque

C’est le 22 janvier dernier à Nice au centre de protection maternelle et infantile de Lyautey, que Laurence Mabed, une sage femme, est intervenue pour sauver Ange, un bébé de 3 mois né grand prématuré. Selon le site internet du journal Var Matin, ce dernier était en arrêt respiratoire. Après avoir effectué un massage cardiaque, le petit a eu la vie sauve et Laurence Mabed a reçu la médaille d’honneur du département.

Selon France 3 Région Nice, Audrey Biscini, la maman du petit Ange, se rendait au centre de protection maternelle et infantile de Lyautey, dans son quartier, pour une visite de puériculture. C’est une fois sur place qu’elle voit alors son fils devenir tout bleu. La sage-femme présente à ce moment-là est tout de suite intervenue pour pratiquer un massage cardiaque sur le petit. Laurence Mabed a effectué un massage cardiorespiratoire, tout en insufflant de l’air dans le nez de l’enfant pour le ventiler car « C’est par le nez que les nourrissons respirent », bouche fermée, a-t-elle expliqué à Var Matin. Ce qui lui a sauvé la vie. Ange a ensuite été transféré à l’hôpital de Lenval où il est désormais en soin respiratoire. Étant né prématuré, il s’agissait de son troisième accident cardiaque.

C’est Eric Ciotti, le président du Conseil général des Alpes-Maritime, qui a tenu à féliciter l’équipe médicale pour ce professionnalisme et à remercier dignement Laurence Mabed en lui offrant la médaille d’honneur du département.

Selon les propos rapportés par le quotidien Nice Matin, Laurence Mabed, très émue par cette récompense, s’est exprimée : « Ce furent les quatre plus longues minutes de ma vie. Des réanimations postnatales, j’en ai faites, mais pas dans ces conditions », raconte la sage-femme ». « Tout en lui faisant un massage cardiaque, je lui répétais sans cesse « allez, bébé, reviens ». Puis son cœur est reparti, une fois, puis deux… C’était gagné ».


Selon Var Matin, la maman, très émue également a précisé : « À la fin de la semaine prochaine, mon fils quittera l’hôpital. Mais avant de rentrer à la maison, nous viendrons vous voir car vous toutes, maintenant, faites partie de notre famille. Pour Ange, vous êtes toutes ses tatas« .

Quant à la médaille d’honneur, Laurence Mabed lui a trouvé une belle place :  » Sur mon bureau, pour la partager avec toute l’équipe de la PMI ».

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire