Plan prévention santé gouvernemental : les recommandations pour la femme enceinte et le bébé

Ce lundi matin, le gouvernement a exposé au siège de l’agence sanitaire Santé Publique France les grandes lignes de son plan prévention santé. Ce plan est constitué de 25 mesures visant à améliorer la santé des Français. Parmi elles on peut citer la généralisation de la vaccination contre la grippe (qui ne concernera pas les femmes enceintes) mais aussi la prise en charge de traitements anti-tabac, la formation de 80% de la population aux gestes de premiers secours ou encore l’étiquetage du logo nutriscore pour les cantines. En ce qui concerne la femme enceinte et le jeune enfant, plusieurs mesures ont été abordées.

Femme enceinte : recommandation de la prise systématique de vitamine B9

La vitamine B9 est essentielle durant une grossesse. En effet, cette vitamine est indispensable au bon développement du fœtus au cours de la grossesse. L’acide folique joue un rôle fondamental dans le renouvellement cellulaire : elle est donc très importante pendant les périodes d’activité métaboliques accrues comme la grossesse. Une carence peut aboutir à des anomalies du développement du fœtus comme les anomalies de fermeture du tube neural (qui concernent 1 naissance sur 1000 grossesses). Le plan prévention santé conseille donc une supplémentation systématique pour la femme enceinte pendant les deux premiers mois de la grossesse.

Femme enceinte : augmenter la taille des pictogrammes

L’alcool est une toxique qui passe directement à travers le placenta, qui est incapable de le filtrer. La dose minimale sans risque étant impossible à connaître, une seule chose est à faire pendant la grossesse : s’abstenir totalement de consommer de l’alcool. Apposé sur les bouteilles d’alcool depuis plus de 10 ans, le pictogramme « interdit aux femmes enceintes » va devenir beaucoup plus grand afin de mieux informer la population. Cette mesure devrait entrer en vigueur en 2019.

Produits chimiques dans les produits de consommation : une meilleure information

Parce qu’enceinte il faut faire encore plus attention aux produits chimiques cachés dans les produits de première consommation, le gouvernement a décidé de créer un site internet d’information permettant de connaître la composition des produits de consommation courante, afin d’éviter les plus contaminés.

Voir Aussi

Les vingt examens de santé étalés sur 18 ans

Actuellement, 20 examens de santé sont programmés entre 0 et 6 ans. Ils permettent aux professionnels de santé de suivre le développement psychique et moteur des enfants. Le gouvernement veut étaler ces examens sur une plus longue durée afin de suivre l’évolution des enfants jusqu’à l’âge adulte et de pouvoir ainsi détecter tôt des éventuels problèmes de santé comme des problèmes de surdité liés à l’écoute non raisonnée de musique par exemple.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire