Les experts l’assurent : le Doliprane à la fraise n’est pas dangereux pour les enfants

Pour les scientifiques, c’est certain : le Doliprane parfumé à la fraise et destiné aux enfants n’est pas dangereux. La raison de cette justification ? Une maman qui a lancé une pétition sur Internet, en janvier 2016…

Selon cette maman, le médicament en question, enfin plutôt l’azorubine (le colorant rouge) serait cancérigène, c’est à dire qu’il peut favoriser l’apparition de cancer. Cette maman pointe du doigt Sanofi, le laboratoire qui fabrique le Doliprane, l’accusant d’intoxiquer les enfants « impunément et légalement ». Se demandant également pourquoi, aux Etats-Unis, en Autriche, en Norvège, en Suède, au Canada, mais aussi au Japon, le E122 (autre nom de l’azorubine) n’est pas autorisé, alors qu’en France, si. Et cette mère de famille, du nom de Nathalie B, ne serait pas la seule à se méfier de ce produit qu’elle décrit comme étant dangereux. En effet, mise en ligne en début d’année, cette pétition totalise à ce vendredi 12 février 2016, plus de 107 300 signatures.

Les scientifiques affirment le contraire

Mais les experts tiennent à rassurer. Pour ce faire, le professeur François Chaste, spécialiste en pharmacie clinique, a déclaré à RTL : « L’azorubine fait partie des substances qu’il n’est pas possible de classer dans les substances cancérogènes (et) qui ne provoque pas les effets indésirables décrits dans cette pétition. » Plutôt rassurant donc…


Au vu de l’ampleur qu’a pris cette pétition, Sanofi s’est vu dans l’obligation de publier un communiqué sur son site Internet. Le laboratoire a alors affirmé que l’azorubine est autorisé dans tous les médicaments en Europe mais aussi dans l’agro-alimentation. Curieusement, aucun parent n’a dénoncé la présence de ce colorant dans des bonbons ou autres friandises, certainement beaucoup plus souvent consommés que le Doliprane… Les experts parviendront donc peut être à rassurer ces parents à présent devenus méfiants et prêts à s’enflammer dès qu’une pétition lance une polémique….

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire