Tous les bébés devraient mesurer 49,4 cm 

Une étude financée par la Fondation Bill et Melinda Gates et publiée par The Lancet va peut-être bouleverser la pensée commune. Des scientifiques se sont intéressés à la taille des bébés et aux courbes de croissance. Alors que nous pensions que la taille d’un bébé était souvent due à différents critères génétiques ou ethniques… il semblerait qu’elle soit majoritairement liée à la santé de la mère, notamment à ses habitudes alimentaires durant la grossesse.

Quelle méthode ont utilisé les chercheurs ?

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié la croissance de fœtus ainsi que des bébés à leur venue au monde avec les mêmes méthodes, critères et équipements. Les mamans ont quant à elles été séparées en deux groupes : d’un côté les femmes en bonne santé, bien éduquées et respectant leurs besoins nutritionnels adéquats, de l’autre, celles qui ne répondaient pas à ces critères. Dans le premier groupe, les bébés étaient en moyenne plus grands que ceux du second groupe. Les chiffres des recherches sont impressionnants : 600 000 femmes ont été étudiées par 300 personnes du domaine médical, ainsi que 200 chercheurs. Les familles auscultées viennent de tous pays : États-Unis, Kenya, Brésil…

Quel constat ?

Le professeur José Villar, de l’Université d’Oxford, à la tête de cette étude, estime que « tous les bébés pourraient être égaux à la naissance si nous nous assurions que les mères soient bien informées et nourries en traitant les maladies infectieuses et en fournissant des soins prénatals appropriés ». Et quand il parle d’égalité, il ne parle pas que de justice sociale ! Non, il parle de mensurations ! En effet, la conclusion importante qui ressort de ces découvertes ? Un bébé devrait mesurer environ 49,4 cm (à 1,9 cm près) à sa naissance. Eh oui, c’est la moyenne de la taille des bébés du groupe 1, celui avec les mamans en bonne santé, venant du monde entier. Mais l’histoire ne dit pas si à l’âge adulte les bébés doivent tous mesurer la même taille… Sans doute pas, heureusement…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire