Le valproate ne sera plus prescrit aux femmes enceintes ou en âge de procréer

Le valproate est un médicament utilisé contre l’épilepsie ou les troubles bipolaires. La Commission Européenne a annoncé qu’il ne serait plus prescrit aux femmes enceintes ou en âge de procréer en raison du risque tératogène important que la prise de ce médicament peut faire courir.

Le valproate interdit aux femmes enceintes ou en âge de procréer

Le valproate est un médicament très utilisé dans le traitement de l’épilepsie. Il s’agit d’une molécule puissante agissant sur la chimie de neurotransmetteurs. Depuis près d’un an, l’ANSM (l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament et des Produits de Santé) à contre indiqué l’utilisation du valproate et à saisit l’EMA (L’Agence Européenne du Médicament) afin d’élargir à l’Europe les contre-indications vis-à vis de l’usage de ce médicament. Dès fin juin, le valproate ne sera donc plus prescrit sauf en en cas d’inefficacité ou d’intolérance aux autres médicaments. Cette interdiction s’accompagnera de la mise en place d’un nouveau pictogramme. Différentes mesures vont permettre de renforcer cette décision : les autorisations de mise sur le marché des médicaments contenant le valproate seront modifiées, des brochures d’information pour les patients seront distribués et des guides d’informations pour les praticiens seront également mis à disposition. Un QR code sera apposé sur les boites de médicaments et renverra sur un site d’information grand public. Enfin, la Haute Autorité de Santé actualisera les recommandations sur le valproate pour une meilleure information.

Enceinte ou en projet parental, que faire si je suis encore sous valproate ?

Tout d’abord, il convient de ne pas arrêter seule le traitement mais de demander l’avis de votre médecin traitant. Ce dernier pourra vous expliquer comment procéder pour la poursuite de votre traitement. Le valproate est un médicament essentiellement utilisé pour traiter l’épilepsie mais il peut aussi être prescrit dans le cadre d’un traitement contre les troubles bipolaires ou la dépression. D’autres alternatives thérapeutiques sont possibles et seul le médecin pourra vous prescrire les médicaments adaptés. Si vous avez un projet parental, informez-vous également auprès de votre médecin pour connaître le schéma thérapeutique le plus adapté à suivre. En règle générale, si vous avez un projet parental il est bon d’en parler à votre médecin pour connaître précisément les médicaments qu’il faut éviter avant et pendant la grossesse.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire