En train de lire
L’amour de ces deux chiens pour leur petite maîtresse mourante nous a vraiment ému

L’amour de ces deux chiens pour leur petite maîtresse mourante nous a vraiment ému

Grumpy et Gracie, les chiens de la famille Hall ont tissé un lien particulier avec la petite Nora pendant ses 4 premiers mois de vie. Alors, quand cette dernière a été victime d’un accident vasculaire cérébral, ils ont compris que quelque chose n’allait pas. Ses parents, Mary et John Hall, dévastés par ce drame, ont été surpris de la réaction de leurs animaux de compagnie.

victime d un avc cette petite vit ses derniers instants en compagnie de ses chiens 1

Une épreuve difficile

Nora avait seulement 4 mois quand un accident vasculaire cérébral paralyse son système nerveux. Malgré des semaines de soins intensifs, les médecins du Children Hospital de Minneapolis sont arrivés à la conclusion qu’elle ne survivrait pas à ses blessures. Il ne lui restait plus que quelques semaines à vivre.

Devant cet horrible drame, l’hôpital a permis aux deux bassets de la famille de venir rendre visite à la petite Nora. Et il semblerait que ces derniers ont ressenti le malheur de leurs maîtres. De plus, la petite, autrefois joyeuse, avait changé. Les chiens ont donc associé la tristesse de Mary et John à l’état de santé de Nora. Alors Grumpy et Gracie ont fait preuve de beaucoup de tendresse envers la petite et sont restés auprès d’elle. Ils ne l’ont même jamais quittée jusqu’à ses derniers instants.


Voir Aussi

En effet, bien qu’il faille toujours garder un œil sur les animaux (leurs réactions étant imprévisibles), ces derniers peuvent se révéler un vrai soutien face à un tel drame. Mais rassurez-vous, votre enfant a peu de risques de rencontrer le même souci de santé. En effet, l’AVC du nourrisson est une pathologie rare, plus fréquente juste après la naissance. En 40 ans de carrière dont 30 en cabinet libéral, l’un de nos experts nous a confié n’avoir rencontré que deux cas. Tous ne sont pas mortels, comme pour la petite Nora, mais certains de ces AVC peuvent laisser des séquelles au bébé. Heureusement, le cerveau des nouveau-nés est très malléable, ce qui lui permet de se remettre plus facilement d’un AVC que le cerveau d’un adulte et de retrouver l’usage de fonctions limitées par l’AVC, comme le langage par exemple. Les bébés n’ont jamais fini de nous surprendre…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire