En train de lire
La Malaisie met au point des pantalons pour accoucher habillée

La Malaisie met au point des pantalons pour accoucher habillée

Un pantalon élaboré et vendu exclusivement en Malaisie connaît un succès retentissant dans le pays. Comme nous le rapporte le South China Morning Post, le «Mamapride» («fierté de la maman» en français) permet aux femmes musulmanes de rester couvertes lors de l’accouchement.

Le «mamapride» oui… mais qu’est-ce que c’est ?

Le «mamapride» est un pantalon large ressemblant à un baggy avec un trou à l’entrejambe pour permettre à l’enfant de voir le jour. En vente depuis un an en Malaisie, ce pantalon a été développé par une vingtaine de médecins (dont cinq femmes) en réponse aux préceptes religieux du pays qui refusent l’exposition du corps de la femme aux médecins et internes masculins.

Un succès retentissant…

Depuis sa commercialisation, les ventes du «mamapride» ont doublé, notamment le mois dernier. En cause, le buzz suscité par les nombreuses commandes provenant de Grande-Bretagne, d’Irlande, d’Indonésie, et Singapour. Cependant, les fabricants ont refusé de répondre aux demandes des autres pays. Wan Yusof, un des médecins à l’origine du développement du produit, explique ce refus : « Nous ne voulons pas le vendre ailleurs (en dehors de la Malaisie, ndlr) car ce pantalon pourrait aller à l’encontre des règles médicales des autres pays ».


 … et inquiétant, pour la mère et l’enfant

En effet, ce vêtement subit de nombreuses critiques, même en Malaisie. Un seul constat émane du développement de ce produit : l’inquiétude. Censé « faire la fierté de la mère », le «mamapride» risque plutôt de mettre sa vie et celle de son bébé en danger en cas de complications obstétricales. Selon Saira Shameem de l’United Nations Population Fund (UNFPA), ce pantalon est l’illustration « d’une interprétation religieuse des textes qui peut mettre la vie des femmes et des enfants en danger ».

Une réponse religieuse avant la santé de la future mère

L’invention du «mamapride» s’inscrit dans la continuité du « body shaming », autrement dit «le corps de la honte». Cette pratique, qui consiste à stigmatiser le corps féminin comme un objet de honte, est en constante augmentation en Malaisie. En effet, de nombreuses femmes se voient refuser l’entrée des établissements publics du pays à cause de short ou de jupe jugées trop courtes.

L’organisation féministe malaisienne All Women’s Action Society (AWAM) s’insurge de la commercialisation du «mamapride» qui « essaie de faire du profit sur le body shaming » et « l’insécurité des femmes ».

Voir Aussi

Véritable choix des futures mère ou simple obligation religieuse ? Dissimuler leur corps apparaît comme primordial pour certaines femmes très pieuses… mais doivent-elles y souscrire au détriment de leur santé et de celle de leur enfant ?


image pantalon mamapride

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire