Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Il gambade 4 jours aprĂšs l’amputation de sa jambe gauche

Il gambade 4 jours aprĂšs l’amputation de sa jambe gauche

C’est dans l’état du Minnesota, aux États-Unis, que le miracle s’est produit. Nous allons vous raconter l’histoire du petit Vincent Lynick, ĂągĂ© de 1 an, et nĂ© sans le tibia gauche. Ce dernier a surpris tout le monde. En effet, suite Ă  l’amputation de sa jambe gauche aprĂšs des complications de santĂ©, le bout de chou a pu remarcher sous les yeux Ă©merveillĂ©s de ses parents l’ont vu gambader, et ce,  4 jours aprĂšs avoir Ă©tĂ© opĂ©rĂ© pour mettre en place sa nouvelle prothĂšse !

Une lourde décision à prendre

Atteint d’une maladie trĂšs rare, la Tibial Hemimelia, qui concerne une seule personne sur un million, la jambe gauche de Vincent Lynick Ă©tait beaucoup plus courte que sa jambe droite. Selon le quotidien USA Today, si ses parents, Sally et Michael, s’étaient longuement interrogĂ©s sur l’utilitĂ© et les consĂ©quences de l’amputation de sa jambe, ils s’étaient mis d’accord avec le mĂ©decin pour que Vincent bĂ©nĂ©ficie d’une prothĂšse. C’est donc aprĂšs le premier anniversaire du petit bonhomme que les parents ont dĂ©cidĂ© de mettre en place une opĂ©ration pour amputer la jambe gauche du petit. Cette opĂ©ration qui a ainsi permis une meilleur adaptation Ă  la prothĂšse pour l’enfant.

L’opĂ©ration s’est trĂšs bien passĂ©e

Seulement 4 jours aprĂšs l’opĂ©ration, le dynamique petit Vincent est apparu en courant dans son salon, devant ses parents Ă©bahis. Quand on voit ce jeune garçon, ce n’est donc pas sa prothĂšse qui nous saute aux yeux en premier, mais bien son Ă©nergie dĂ©bordante et sa joie de vivre ! Jusqu’à la fin de sa croissance, Vincent devra changer sa prothĂšse tous les ans. Une prothĂšse que le petit semble plutĂŽt bien accepter pour se dĂ©placer. « Nous sommes heureux dĂ©sormais » rapportent les parents au quotidien USA Today, rassurĂ©s d’avoir fait le choix qui leur paraissait le plus juste pour leur fils, afin que ce dernier puisse se mouvoir au mieux.

DĂ©couvrez ci-dessous comment le petit bonhomme s’est adaptĂ© Ă  sa prothĂšse :


 


À lire absolument