Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Quand mamie et papa s’improvisent sages-femmes dans la cuisine

Quand mamie et papa s’improvisent sages-femmes dans la cuisine

Le quotidien 20 minutes nous raconte l’histoire de Muriel, 36 ans, habitante des Essarts, en VendĂ©e. Jeudi 16 avril 2015, cette derniĂšre se rend pour la troisiĂšme fois de la semaine Ă  la clinique Saint-Charles de La Roche-sur-Yon, en VendĂ©e. Le terme Ă©tait dĂ©jĂ  dĂ©passĂ© de deux jours, mais le personnel de la clinique l’informe que le travail n’a pas du tout commencĂ© et qu’elle peut rentrer chez elle. BĂ©bĂ© n’est pas encore prĂȘt…

Un peu fatiguĂ©e par cette grossesse qui n’en finit plus pour elle, Muriel dĂ©cide donc de faire les magasins et de beaucoup marcher dans l’aprĂšs-midi. Mais sans succĂšs, toujours aucune contraction, le travail ne dĂ©marre toujours pas. Sauf qu’Ă  4 heures 30 le vendredi matin, une premiĂšre contraction fait son apparition. Suivie 10 minutes aprĂšs par une seconde, puis une troisiĂšme Ă  peine 5 minutes plus tard. Le travail est en route et va alors trĂšs vite pour Muriel.

Un accouchement en plein milieu de sa cuisine

Il est 4 heures 50 et Muriel est sur le point de monter dans la voiture avec son mari Olivier pour se rendre Ă  la clinique de La Roche-sur-Yon. Mais elle se souvient d’un dĂ©tail nous raconte-t-on dans le 20 Minutes : « J’ai eu envie de pousser et j’ai fais demi-tour ». Cinq minutes plus tard, la poche des eaux se rompait. « Je sentais la tĂȘte du bĂ©bĂ©. Je me suis alors allongĂ©e dans la cuisine sur le parquet », ajoute-t-elle.

Son mari rĂ©agit vite et appelle les secours qui se mettent immĂ©diatement en route pour aller aider la future maman en plein travail, car cette fois c’est clair : Muriel va accoucher chez elle, dans sa cuisine, avec son mari et ses parents qui sont lĂ  et sans mĂ©decins ni sage-femme.

Plein d’initiatives, Olivier donne les instructions Ă  sa belle-mĂšre qui tend les bras et attrape la petite fille impatiente de rejoindre sa maman. « Une fois que c’Ă©tait fait,  elle me l’a posĂ©e sur le ventre … », raconte, Ă©mue, Muriel.

Une émission de télé comme guide

La petite AnaĂ© est nĂ©e Ă  5 heures 25, juste avant l’arrivĂ©e des pompiers et du SAMU. Une petite puce bien matinale. Muriel, courageuse, n’a pas paniquĂ© un seul instant alors que ses parents ont Ă©tĂ© trĂšs stressĂ©s par l’expĂ©rience. Olivier, le mari, est quant Ă  lui restĂ© plutĂŽt dĂ©tendu. Et quand on lui demande comment il a rĂ©ussi Ă  prendre les choses en mains de cette façon, il rĂ©pond que : « finalement, ça sert Ă  quelque chose de regarder l’Ă©mission Baby Boom ».

muriel-olivier-bebe-anae

À lire absolument