Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Axelle Lemaire VS Rachida Dati sur le congĂ© maternitĂ©

Axelle Lemaire VS Rachida Dati sur le congé maternité

Axelle Lemaire compte bien prendre son congĂ© maternitĂ©, contrairement Ă  Rachida Dati en 2009. Enceinte de son troisiĂšme enfant, la secrĂ©taire d’Etat chargĂ©e du NumĂ©rique, a un emploi du temps surbookĂ©, ce qui ne l’empĂȘchera pas de prendre son congĂ© maternitĂ©, aprĂšs avoir accouchĂ©.

En octobre 2015, dans une interview accordĂ©e Ă  LibĂ©ration, elle avait dĂ©clarĂ© : « Le congĂ© maternitĂ© est un acquis et un droit social. Il reste un prĂ©texte pour les employeurs pour mettre les femmes au placard donc pas question d’y renoncer. » Pointerait-elle du doigt une ancienne ministre ? En effet ! Lors d’un entretien accordĂ© au Parisien, la secrĂ©taire d’Etat a dĂ©clarĂ© que le choix de Rachida Dati en 2009 est un « contre-exemple Ă  suivre » et qu’elle s’était « sentie heurtĂ©e en tant que femme ». L’ancienne ministre de la Justice, garde des Sceaux, n’avait pris que cinq jours aprĂšs avoir mis au monde sa fille Zohra, avant de reprendre ses fonctions. Et mĂȘme si elle ne compte pas faire la mĂȘme chose, pour Axelle Lemaire : « Il y a avait un cĂŽtĂ© Wonder Woman. » 

Concilier grossesse et travail

« Le quotidien n’est pas toujours facile quand on exerce une responsabilitĂ© comme la mienne », confie Axelle Lemaire au Parisien. VoilĂ  pourquoi, la secrĂ©taire d’Etat reste souvent « alitĂ©e » dans son bureau de Bercy et pratique davantage le tĂ©lĂ©-travail. Mais pour elle,« il est tout naturel de pouvoir concilier les deux [grossesse et travail, ndlr] ». D’autant que le 19 janvier prochain, elle prĂ©sentera son projet de loi pour une RĂ©publique numĂ©rique Ă  l’AssemblĂ©e nationale.

Mais en sachant que le terme de sa grossesse est prévu pour le mois de février, il est possible que son petit bout pointe son nez plus tÎt que prévu.


Et donc, au cas oĂč elle ne pourrait pas dĂ©fendre son projet, ce sera Martine Pinville, secrĂ©taire d’Etat chargĂ©e du Commerce, qui s’en chargera.


À lire absolument