En train de lire
Infection à streptocoques B chez la femme enceinte : quel danger pour bébé ?

Infection à streptocoques B chez la femme enceinte : quel danger pour bébé ?

Les infections à streptocoques B sont particulièrement contagieuses. Bénigne chez l’adulte, la bactérie peut s’avérer mortelle si elle contamine bébé. Une nouvelle étude pointe l’importance de la prévention et du soutien de la recherche pour un vaccin efficace, qui permettrait de sauver des milliers de vies chaque année.

Qu’est-ce qu’une infection à streptocoques B ?

Les streptocoques sont des bactéries qui peuvent provoquer diverses pathologies. Si certaines espèces de streptocoques sont inoffensives, voire indispensables (Ils font également partie de la flore bactérienne de la bouche ou des intestins), certains peuvent provoquer des maladies. Les infections mettant en cause les streptocoques A et B sont parmi les infections les plus fréquentes. Le streptocoque B est, notamment, impliqué dans de graves infections néonatales. Comment ? Il colonise naturellement l’intestin de la femme enceinte. Dans certains cas la bactérie peut coloniser les voies génitales. (On estime que le portage génital concerne 5 à 40% des femmes infectées).

Est-ce dangereux pour mon bébé ?

La transmission de la mère à l’enfant se fait essentiellement de façon aéro-digestive au moment de l’accouchement. En cas de contamination du nouveau-né, il faut traiter immédiatement le nourrisson par antibiothérapie car la bactérie peut être mortelle. On compte actuellement en France près de 50 à 100 décès de nouveau-nés imputables à une infection à streptocoque B.


Comment peut-on lutter et éviter la contamination de bébé face au streptocoque B ?

Parce que près de 20 millions de femmes enceintes dans le monde sont porteuses de la bactérie et que cette infection est responsable de centaines de milliers de décès infantiles évitables, des études sont actuellement financées (notamment par la fondation Bill et Melinda Gates) pour étudier ces contaminations et trouver de véritables solutions. Des vaccins sont en cours de développement mais la recherche manque de moyens pour les développer plus rapidement malgré le fait que les infections à streptocoques B soient responsables de plus de décès néonatals que le tétanos ou la coqueluche. Actuellement la prévention reste la meilleure des défenses ; il s’agit notamment de traiter par antibiotiques les femmes porteuses du streptocoque B. Mais cette méthode reste difficile d’accès pour les femmes des pays en voie de développement et possède le désavantage de pouvoir créer des résistances aux antibiotiques.

Voir Aussi

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire