Pour ou contre l’hygiène naturelle infantile ?

Jeffrey Bender et Rosemary She sont des parents californiens soucieux de l’environnement. Respectivement pédiatre spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital des enfants de Los Angeles et pathologiste à l’école de médecine de l’Université de Californie du sud, Jeffrey et Rosemary sont très à l’écoute des dernières pratiques en matière d’éducation. À la naissance de leur troisième enfant, devant la quantité de déchets engendrée par les couches de leurs deux premiers petits, ils ont voulu trouver une alternative. Voilà pourquoi ils ont tenté l’hygiène naturelle infantile. En somme c’est une pratique qui consiste à observer votre enfant pour détecter par ses gestes ou ses expressions le moment où il a envie de faire ses besoins, et ainsi lui éviter de porter des couches. Une méthode qui pourrait vous aussi vous intéresser ?

L’hygiène naturelle infantile, une méthode assez efficace pour oublier les couches ?

Autre alternative aux couches jetables, les couches lavables et réutilisables qui n’ont pas convaincu nos deux parents : « Malheureusement, laver et sécher des couches lavables pouvait tripler la quantité des choses que nous avions à faire. De plus, remplacer des couches classiques par une consommation d’énergie, et d’eau, pour faire la lessive n’était pas une option qui nous permettait d’avoir une conscience écologiste tranquille » a déclaré Jeffrey dans un article paru dans la revue Pediatrics le 21 juin dernier. Le couple a donc tenté l’expérience de l’hygiène naturelle infantile dès le retour de la maternité : « je l’ai mise au-dessus du pot, je lui ai doucement tenu les jambes et soutenu son ventre et elle l’a fait. C’était assez incroyable », a confié Rosemary.

Si vous souhaitez vous aussi essayer cette pratique avec bébé, quelques conseils peuvent vous aider : à quel moment l’enfant a besoin de faire ses besoins? A-t-il une gestuelle particulière juste avant de faire ses besoins ? A noter que lorsqu’il défèque ou urine, il est conseillé d’émettre un son ou un signal avec sa main pour que l’enfant l’associe au fait de pouvoir faire ses besoins. Mais sachez que cela demande de l’organisation : avoir un pot dans chaque pièce, du temps, et de la patience notamment. Vous n’y arriverez sans doute pas du premier coup, le couple californien a en effet tenu à préciser que ce n’est pas forcément une méthode pour tout le monde, ils ont d’ailleurs eux aussi dénombré quelques accidents.

Pour ou contre laisser tomber les couches et privilégier l'hygiène naturelle infantile ?

Loading ... Loading ...
Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire