Téléchargez l'application Neuf Mois
Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Une hanche luxée à la naissance, c’est grave… ou pas ?

  • Pour commencer, c'est quoi une luxation congénitale de la hanche ?
  • Comment se manifeste cette anomalie ?
  • Est-ce qu'elle est dépistée ?
  • Comment traite-t-on la luxation congénitale de la hanche ?
  • Les bons gestes à avoir
  • Et si c’est une "vraie" luxation ?
luxation

La luxation congénitale de la hanche est une anomalie de la hanche touchant les bébés qui se développe in utero. Le fémur du petit ne se loge pas correctement dans la hanche. On se rassure, cette anomalie très particulière ne touche que 6 à 20 bébés sur 1000.

Pour commencer, c’est quoi une luxation congénitale de la hanche ?

Selon la Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique (SOFCOT), on appelle luxation congénitale de la hanche, un défaut d’emboîtement de deux éléments composant l’articulation de la hanche. Précisément, il s’agit de la tête du fémur et de la cavité de l’os du bassin qui l’accueille : le cotyle. Dans une situation normale, la tête reste bien en place dans la cavité.

Cette anomalie apparaît davantage chez les filles (2 à 3 fois plus que les garçons). Selon la Haute Autorité de Santé, la luxation congénitale de la hanche survient en général tardivement in utero :  » Lorsque les contraintes mécaniques sont maximales, avec appui de la paroi utérine sur la hanche [du fœtus] en position « luxante » et alors que les facteurs génétiques sont prédisposants « . Certaines familles sont donc plus touchées que d’autres. Restez vigilante si vous, votre conjoint ou un de vos parents a des antécédents de boiterie.

Les mouvements du fœtus dans l’utérus étant limités, surtout en cas de gros bébé, une mauvaise position des jambes peut entraîner une instabilité de la hanche ou une luxation déclarée. Cela se produit en fin de grossesse. Dans les présentations par le siège, par exemple, on trouve une luxation pour quatre naissances.

Comment se manifeste cette anomalie ?

Selon la HAS, la luxation congénitale de la hanche se présente de quatre manières. De la plus discrète à la plus franche, cette anomalie peut causer :

  • Des dysplasie : des lésions liées à une anomalie de développement d’un tissu ou d’un organe
  • Des subluxations : des déplacements articulaires sans perte complète des rapports entre les surfaces en contact
  • une hanche sujette à des luxations plus fréquentes
  • une hanche luxée

Est-ce qu’elle est dépistée ?

Lors de l’examen postnatal, un dépistage systématique a lieu. Le médecin trouvera souvent une instabilité de la hanche à la naissance, mais un grand nombre de cas se stabilisent spontanément durant la première semaine. Pour les autres, lors des visites obligatoires de la première année, le médecin surveille particulièrement la hanche.

Un doute ? Il prescrit une échographie. En général, on dépiste une hanche instable passée inaperçue pendant les trois premiers mois. dépistée. De votre côté, il faut bien observer une éventuelle mobilité moindre d’une jambe de bébé. Vous pouvez le repérer si cette jambe a plus de mal à s’écarter que l’autre au moment du change ou qu’elle paraît plus courte que l’autre.

Comment traite-t-on la luxation congénitale de la hanche ?

Le médecin le définit en fonction du niveau de luxation de la hanche. Dans la grande majorité des cas, il s’agit simplement de hanches instables qui peuvent faire courir un risque de luxation plutôt que de hanches réellement luxées. Dans le premier cas, le fémur se déboîte facilement même bien en place. Dans l’autre, le plus rare, le fémur se trouve hors de l’articulation.

Pour l’un comme l’autre, le traitement consiste à maintenir les jambes en abduction (jambes écartées), soit grâce à une culotte soit grâce à l’aide d’un harnais qui doit alors être porté jour et nuit par bébé. Au bout de quelques mois, la hanche est définitivement stabilisée. Toute douleur lors du port du harnais (bébé pleure, dort mal) doit amener à consulter. Le risque de nécrose de la tête fémorale est réel. Dans ce cas, le traitement sera confié à un orthopédiste.

Les bons gestes à avoir

Il faut toujours langer bébé les jambes écartées. On évite tout ce qui rapproche ses cuisses (passer les mains sous les fesses pour soulever les hanches). Faites ensuite retomber naturellement les jambes en position écartée sans risquer de favoriser le déboîtement.

De même, il faut adapter la position pendant le repas le temps que la hanche soit stabilisée : par exemple, si bébé est nourri au lait infantile, il faudra le poser face à vous, à cheval sur votre genou au lieu de le tenir contre vous, car cela pourrait favoriser le déboîtement. De toute façon, en cas avéré de hanche instable ou de hanche luxée, les médecins suivent avec attention le bébé et les conseils ne vous manqueront pas.


Et si c’est une « vraie » luxation ?

Une luxation « vraie » de la hanche n’apparaît que rarement à la naissance. Dans ce cas, la tête fémorale sort complètement de l’articulation de la hanche (cavité cotyloïde).

Dans les cas les plus sévères, les docteurs plâtrent le bébé. S’en suit évidemment une hospitalisation. Dans des cas encore plus rares, quand la tête du fémur refuse de rentrer dans la cavité prévue à cet effet malgré tous les moyens mis en œuvre, il reste alors la solution de la chirurgie. On évitera à l’enfant la boiterie définitive et, à terme, l’arthrose de hanche. Mais heureusement, ces cas extrêmes se présentent très rarement.

Sources

Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique (SOFCOT)

Haute Autorité de Santé (HAS)

Le Dictionnaire de l’académie de Médecine

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire