Alimentation : doit-on manger pour deux ?

Les adages ont parfois la vie dure ! Pendant la grossesse, il ne s’agit pas de « manger pour deux », mais de manger deux fois mieux ! Alors, que mettre dans son assiette ?

 

L’alimentation, clé d’une grossesse réussie

C’est un fait : c’est votre alimentation qui entraine la bonne croissance de votre futur enfant. Une alimentation trop pauvre (moins de 1600 kcal/j) risque de perturber le développement du fœtus. Mais une alimentation équilibrée et variée permet de rester en bonne santé, de prendre du poids raisonnablement et d’avoir du tonus pour la période après l’accouchement et lutter contre la fatigue. Votre assiette concerne votre bébé tout autant que vous !

 

Des chiffres et des moyennes

Si bien sûr chaque corpulence et chaque métabolisme de femme détermine un besoin nutritif unique, il est pourtant des moyennes qui permettent de se faire une idée. Pendant le premier trimestre de grossesse, les apports nutritionnels recommandés sont de 2000 kcl/j. En cas de fortes nausées ou de vomissements, vous pouvez perdre du poids : surveillez votre alimentation pour les apports essentiels. Les deuxième et troisième trimestre voient une légère augmentation : 2200 kcl/j.

 


Des groupes d’aliments à privilégier

Votre alimentation est basée sur des proportions à respecter pour une prise de poids régulière et maitrisée. Les protéines constituent 15 à 20% de vos apports journaliers. Les végétariennes veilleront à remplacer les protéines animales de manière continue. Les matières grasses représentent 30% et ne sont pas à proscrire car elles sont essentielles pour le développement du fœtus. Les glucides forment 55% des apports, en sucres rapides ou lents (pates, farines…). Les produits laitiers assurent la croissance du squelette de bébé : il faut 1000 mg de calcium/j.

 

Concrètement, ça donne quoi ?

Au menu (par jour) : 4 produits laitiers (lait, fromages, yaourts), 5 fruits ou légumes (minimum, il n’y a pas de maximum !), 2 portions de protéines, 15 à 30 ml d’huiles variées, 1,5 litres d’eau. Côté liquide, évitez les boissons gazeuses et sucrées ainsi que les alcools, le thé et le café. Vous pouvez vous réserver une collation en matinée ou l’après-midi (mais pas les deux) selon votre rythme de travail ou d’activités physiques. Bon appétit !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire