Comment prévenir l’hypoglycémie pendant la grossesse ?

Qui n’a jamais ressenti pendant sa grossesse ces petits désagréments combinés : coupure d’énergie, les jambes qui tremblent, fatigue, faim et pâleur. Cette petite crise passagère est une hypoglycémie. Elle se définit par une baisse du taux de sucre dans le sang, du coup notre corps n’a plus de carburant et se sent très faible. Alors enceinte, que faut-il manger ou pas dans ces cas-là ?

L’hypoglycémie, c’est dû à quoi ?

Pendant la grossesse, les besoins physiologiques sont augmentés. Il n’est pas rare que les femmes enceintes aient une glycémie (taux de sucre dans le sang) très basse. En effet, le fœtus grandit vite et a besoin de beaucoup d’énergie. Ainsi, la grossesse soumet le corps de la femme à des fluctuations de glycémie. Chez les femmes enceintes souffrant de diabète, il peut arriver d’avoir des pics d’hyperglycémie, mais aussi des pics d’hypoglycémie. Chez les femmes enceintes qui ne souffrent pas de diabète, ce phénomène peut arriver, notamment si les nausées du premier trimestre empêchent une bonne alimentation. Alors dès les premiers signes (sueurs, fatigue, tremblements, tête qui tourne…), on agit.

Pourquoi consommer du sucre quand on fait de l’hypoglycémie ?

Étant donné qu’il n’y a plus de sucre dans le sang, il faut donc en consommer assez rapidement pour reprendre des forces. Il vous faut du glucose. On fait donc le plein de sucre rapide en prenant, idéalement 3 morceaux de sucre ou deux cuillères à café de confiture ou de miel, des fruits secs (le séchage retire l’eau et en fait un concentré de glucides), un berlingot de jus de fruits, du soda (si vous n’avez rien d’autre). Ce glucose sera utilisé rapidement par votre organisme et vous permettra de récupérer à vitesse grand V.

Les aliments moins efficaces à éviter en cas de malaise

Les fruits, car le sucre contenu dans les fruits n’est pas du glucose mais du fructose et notre corps l’utilise différemment ; certains biscuits peu sucrés ou le chocolat noir ne font que remonter lentement votre taux de sucre. Évitez aussi les en-cas gras, mais finalement peu sucrés comme les cacahuètes. Les sodas light et les produits allégés en sucre sont bien sûr inutiles.


Enceinte, comment prévenir l’hypoglycémie ?

C’est au moment du repas que ça se passe : il faut faire le choix de manger des céréales complètes. Leur digestion étant plus lente, la diffusion du sucre se fera plus progressivement dans l’organisme et ce dernier en disposera plus longtemps. Sinon, vous pouvez penser à fractionner vos repas : petit-déjeuner, la pause de 10 heures (un fruit ou des fruits secs), le repas du midi, le goûter et le dîner. Au final vous mangerez les mêmes quantités mais plus étalées dans le temps. Vous éviterez ainsi ces malaises qui peuvent se révéler dangereux surtout si enceinte, vous êtes au volant. Et, petite précaution nécessaire si vous avez tendance à faire ce genre de malaise, gardez toujours dans votre sac des morceaux de sucre ou des fruits secs.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire