5 trucs pour éviter l’adultère pendant 9 mois !

On croit toujours être à l’abri de ce genre de mésaventure mais il est temps de cesser de s’illusionner ! Personne n’est à l’abri de ce genre d’événement, ce qui n’empêche pas d’essayer de prévenir le séisme !

1.    Relativisez !
La grossesse n’est pas une maladie. Beaucoup de femmes enceintes mettent leur couple en péril en surinvestissant cet état, somme toute très naturel. Leur conjoint ne reconnaît plus sa compagne, se sent exclu, parfois même excédé par les caprices de diva de la future maman. Et tous les ingrédients sont réunis pour qu’une entorse dans le contrat de fidélité soit faite. Relativisez : la grossesse, c’est naturel. Si vous êtes fatiguée, essayez d’analyser pourquoi et de voir ce que vous pouvez changer dans votre mode de vie pour vous soulager. Mais ne faites pas porter à votre homme le poids de vos humeurs.

2.    Prenez soin de vous
Une jolie coupe de cheveux, une tenue seyante, des bijoux fantaisie et un zeste de maquillage : vous ne vous sentez pas mieux, tout d’un coup ? Essayez donc un décolleté pigeonnant laissant apparaître un brin de dentelle sexy, la température ne monte pas d’un cran tout d’un coup ? Eh oui, l’harmonie sexuelle, enceinte, passe par un souci permanent de son apparence et des soins sensuels autour de sa personne. Investissez donc dans une crème pour le corps délicatement parfumée, offrez-vous des soins du visage, une nouvelle palette de make-up. La grossesse, c’est le bon moment pour mettre en valeur sa féminité.

3.    Inventez un nouveau langage amoureux
Certaines femmes enceintes fuient les rapports sexuels classiques. La faute aux hormones, sans doute, mais aussi à l’inconfort que génère leur silhouette arrondie. Qu’à cela ne tienne, il y a maintes façons de faire l’amour. La grossesse est le bon moment pour inventer de nouveaux jeux amoureux, basés sur les caresses… et plus si affinités. L’essentiel, c’est que la tendresse prenne le dessus sur la frustration et que chacun s’y retrouve.

4. En cas de doute, dites-le !  
Des absences plus fréquentes, des retours de plus en plus tardifs, un silence gêné qui s’installe… Intérieurement vous vous reprochez votre paranoïa, mais vos doutes sont de plus en plus instants : votre compagnon doit entretenir une « relation privilégiée » depuis quelques temps. Inutile de se mettre en émoi pour rien : préparez un petit repas d’amoureux, enfiler vos atours les plus sexy et soumettez votre homme à la question. Pas tant sur l’identité de votre éventuelle rivale que sur le fait que vous craigniez qu’il ne se sente plus autant en fusion avec vous, que vous pensez que la grossesse vous a un peu éloignés l’un de l’autre et qu’il serait peut-être bien agréable de réduire cette distance. L’infidélité, finalement, ce n’est pas si grave si elle n’est que pulsionnelle ! Mais vous vous engagez, par ce petit apparté, à retrouver une véritable intimité physique et amoureuse avec votre conjoint : pesez donc le pour et le contre, car vous ne pourrez pas le laisser en plan !


5. Offrez-vous une petite virée à deux
Vous êtes enceinte, pas impotente ! Sauf en cas de pathologie avérée, rien ne vous empêche de vivre normalement, de partir en week-end en amoureux. Pour casser cette routine qui ternit votre belle relation, si vous organisiez une virée surprise ? Encore faut-il être sûre de l’agenda du futur papa et de la destination qui lui ferait plaisir ! Ou alors, parlez-en à deux, sans revenir sans cesse au fait qu’il serait plus judicieux d’économiser pour le bébé. Si tout est prévu, que vous disposez de l’équipement indispensable à minima, rien ne vous interdit de penser aussi à vous et à votre couple. Etre parents, c’est aussi savoir préserver sa vie de couple !

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire