Neufmois.fr » Ma Grossesse » Couple » Qui soutient le futur pĂšre pendant la grossesse ?

Qui soutient le futur pĂšre pendant la grossesse ?

Pendant les neuf mois de votre grossesse, vous attendez de ce futur papa qu’il soit au top. Il doit tout comprendre, tout supporter ! Mais face Ă  cette nouvelle configuration dans sa vie, lui aussi a besoin d’ĂȘtre soutenu et Ă©coutĂ©. Alors, vers qui va-t-il se tourner ?

Le futur papa aussi a besoin d’être entouré

Les copains constituent souvent la première source de conseil et d’appui pour tout jeune papa désemparé. Devant les responsabilités qui s’annoncent et leur rôle protecteur envers la future maman, eux aussi ont besoin de se débarrasser de leur trop-plein d’émotions. Le meilleur ami, le collègue de travail, le frère ou le beau-frère sont souvent présents pour prodiguer conseils et tuyaux.

Le soutien des futurs grands parents

Et puis, il y a les futurs papas qui se tournent vers leurs parents, à la recherche de réconfort. Ils doivent se montrer toujours solides et sensibles face à leur dulcinée. Se retrouver face à leurs parents leur permet de retrouver à leur tour une certaine sécurité. Histoire de se requinquer avant de rentrer à la maison ! Seul hic, leurs conseils datent parfois d’un autre âge !

~break~Le futur papa et la future maman doivent se soutenir mutuellement

Mais il ne faut pas croire que la future maman n’adopte qu’une position d’attente envers son Jules. Certaines se rendent très bien compte du désarroi de leur bien-aimé. Le couple se soutient alors mutuellement formant pour l’un et l’autre une épaule solide et attentive. La communication est très importante pendant cette période. Et elle doit fonctionner dans les deux sens ! Le futur papa a besoin de comprendre les changements qui s’opèrent chez sa compagne, de même que ce qui va se passer par la suite. D’où l’importance de l’intégrer à la grossesse.

Pourquoi pas échanger sur des forums

Les sites et forums se multiplient pour répondre aux inquiétudes de ces papas en devenir. Ils peuvent partager leurs expériences et mieux comprendre et gérer la grossesse. Parfois, l’anonymat permet à certains d’aller plus au fond des problèmes qu’ils peuvent rencontrer. Plus de tabous à parler des sautes d’humeur de leur dulcinée, de sexualité, des craintes vis-à-vis de la paternité… Attention cependant à la source des informations trouvées, surtout d’ordre médical. N’oubliez pas que rien ne remplace les conseils d’un médecin.

À lire absolument