Les nouveaux pères d’aujourd’hui

Les « nouveaux pères » prennent leur rôle très au sérieux. Ils s’investissent complètement et ce dès la grossesse. Certes, ce n’est pas systématique, mais les hommes prennent plus de responsabilités envers la mère et le bébé. Ils n’hésitent plus à aller jusqu’à sacrifier leur carrière…

Les futurs pères sont très investis dans la grossesse

Les pères d’aujourd’hui ont su trouver leur place dans la vie de leurs enfants. Ils ne se limitent plus à "planter la petite graine" et à travailler pour nourrir la famille. De nos jours, les hommes qui deviennent pères, – s’ils ne s’enfuient pas car cela arrivent encore également -, assument pleinement le fait d’avoir un enfant quand la future maman leur laisse la place qui leur revient. C’est-à-dire, quand les femmes ne les considère pas seulement comme des accompagnateurs, mais les laisse aussi participer activement à la grossesse et à l’éducation de l’enfant à venir. Mais cela dépend avant tout de la volonté du futur papa ! Si un homme assume sa paternité, il ne fuit pas face à ses sentiments mitigés. En s’impliquant dès qu’il sait qu’il sera père, l’homme ne se sent pas exclu de la grossesse. C’est aussi l’occasion de resserrer les liens qui unissent le couple.

Pourquoi les nouveaux pères s’impliquent dès le début de la grossesse ?


Les futurs papas sont encouragés à vivre pleinement la grossesse de leur compagne et à être présents activement dans la vie de leur enfant. La présence d’une figure masculine dans l’environnement d’un enfant est importante. Aussi, il a été remarqué que les hommes participent plus physiquement quand il s’agit de leur enfant. Les couches, les biberons et les pleurs au cours de la nuit ne les effraient plus. Ils s’occupent de leur petit sans rechigner. Les nouveaux papas ne sont pas des "papas gâteaux" pour autant. Ces derniers veillent sur leurs enfants, les protègent et mettent un point d’honneur à leur transmettre leurs valeurs. Les nouveaux pères sont complémentaires des mamans. Ils se rapprochent de plus en plus de leurs enfants et sont attentifs à leurs besoins. Ce qui ne veut pas dire qu’ils essaient de prendre la place des mamans car les enfants ont besoin des deux parents. Cela, la majorité des papas d’aujourd’hui l’a bien compris. Les divorces sont moins problématiques car les papas font de plus en plus d’efforts pour être présents pour l’enfant à venir, ceci malgré la séparation. Les pères prennent de plus en plus de plaisir à participer à la vie de leurs enfants. Et ils y participent pleinement. Ils ont su trouver la balance entre tendresse et autorité et ce ne sont certainement pas les mamans qui s’en plaindront !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire