Quand le futur papa réagit en malade imaginaire

Vous annoncez votre grossesse à votre conjoint, mais vous constatez que peu de temps après, il commence à se plaindre… de plusieurs maux. Mais le comble, c’est que vous remarquez qu’il souffre des mêmes symptômes que vous ! Qu’il en soit conscient ou pas, le papa à en devenir imite les maux de la future maman, et ce même s’il n’est pas réellement malade !

Une grossesse bouleverse l’équilibre du futur papa
La femme étant enceinte, toute l’attention se porte sur elle. Le mari reste seul. Pourtant, assumer la grossesse de sa femme ne va pas de soi. Le rôle d’apprenti-papa est une lourde responsabilité. Les neuf mois lui sont autant nécessaires qu’à la femme pour accepter sa nouvelle parentalité. On constate que la future maman fait plus objet d’attention que le papa pendant toute la période de grossesse. Il n’est pas rare de voir les conjoints accompagner leur femme chez le médecin afin d’y trouver la réponse à leurs questions. L’annonce du lien paternel chamboule tout chez les futurs papas. De même qu’il se passe des choses dans le ventre de la mère, une vraie tempête se déclenche dans la tête de leur compagnon. Et comme il leur est difficile d’exprimer leur inquiétude par la parole, et de peur de ne pas être entendus, ils se rabattent sur le langage du corps. Les malades imaginaires, vous connaissez ? Et bien, les futurs papas aussi le sont quelques fois quand leur femme est enceinte.

~break~Le futur papa développe des symptômes de grossesse

Nausées, envies, prise de poids, mal de dos ou de ventre, sautes d’humeur,… Tous les maux typiques de la grossesse semblent être présents chez lui également! Il se sent toujours fatigué et nauséeux, et ne veut rien faire. Ceci peut s’expliquer par la volonté de votre compagnon d’ »accompagner » votre grossesse, mais aussi comme une forme de refus de vous laisser une relation exclusive avec Bébé. Il veut, d’une manière, attirer votre attention en « jouant au malade ». Cette « grossesse » du père peut aussi être interprétée comme un moyen de se revaloriser face à un manque d’attention, le résultat d’un questionnement et d’une appréhension profonde liés à la venue de Bébé.
Ces neuf mois d’attente sont aussi remplis d’émotions pour vous que pour votre conjoint. Cette « maladie » de votre conjoint démontre à quel point il souffre de ne pouvoir participer à votre grossesse. Non seulement il se sent négligé durant cette période, mais il se sent aussi impuissant de ne pouvoir coopérer davantage avec vous.


 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire