Neufmois.fr » Ma Grossesse » Couple » Le futur papa ne veut pas reconnaĂźtre l’enfant

Le futur papa ne veut pas reconnaütre l’enfant

Vous venez d’annoncer votre grossesse Ă  votre conjoint. C’est un moment dĂ©bordant d’émotions que vous partagez, mais aprĂšs les rĂ©jouissances, surviennent des doutes. Il se rĂ©tracte petit Ă  petit, il s’éloigne de vous et vous parle mĂȘme de ses doutes concernant sa paternitĂ©.

Le futur papa hésite à reconnaître l’enfant
Il arrive parfois que le futur papa, après l’annonce de la grossesse de sa femme, s’éloigne d’elle et parle même de ne pas reconnaître l’enfant. Il peut s’agir des doutes qui s’instaurent dans sa tête concernant sa paternité. Le conjoint se pose beaucoup de questions et n’arrive pas à trouver de remède miracle à cette situation qui lui est totalement inconnue. Comment être sûr que c’est bien son enfant ? Les circonstances, selon lui, ne concordent pas avec l’arrivée de Bébé. Bref, tout se bouscule et il n’accepte pas ce futur enfant. Certains hommes ont une si mauvaise estime d’eux-mêmes qu’ils estiment qu’il n’est pas possible qu’ils puissent être pères. Et les responsabilités qui accompagnent la grossesse n’arrangent rien. Bien au contraire, pour fuir, certains préfèrent ne pas accepter la grossesse, la possibilité que cet enfant soit le leur. L’image que leur projette la grossesse de leur femme, celle d’un homme virile qui peut procréer, ne coïncide pas avec celle qu’ils ont d’eux-mêmes. Et là, c’est la cassure psychologique : « Ce n’est pas mon enfant !» A cause de toutes ces incertitudes, de la peur aussi, le conjoint décide alors de rejeter son rôle de futur père. Il ne veut pas reconnaître son futur bébé.

Comment réagir s’il refuse de reconnaître l’enfant ?
La pression sociale encourage fortement aujourd’hui l’exercice d’une co-parentalité dès la grossesse. Toutefois, il faut toujours laisser la possibilité d’un espace de repli au futur père s’il n’est pas immédiatement désireux de participer à cette grossesse. Donnez-lui l’occasion de se retrouver afin qu’il puisse réfléchir seul à la situation et décide si oui ou non il souhaite reconnaître l’enfant. Mais ne vous éloignez pas trop de votre compagnon alors qu’il est dans cet état d’esprit. Montrez-lui que vous êtes à ses côtés et que ce n’est qu’ensemble que vous allez pouvoir affronter cette situation. Vous pouvez le faire à travers des incitations au dialogue, par une réaffirmation de votre disponibilité, par un rapprochement physique avec l’enfant. Demandez-lui de vous accompagner pour les échographies, l’écoute des battements du cœur de l’enfant, la perception des mouvements de ce dernier. De ce fait, votre homme se sentira plus proche de son enfant. Vous pouvez également le faire participer à votre grossesse en ayant recours à des actes sociaux symboliques – comme des visites chez le médecin, la participation à une préparation collective à l’accouchement, des dialogues à trois avec une sage-femme, etc. Si la situation ne désamorce pas, n’ayez pas peur de chercher une aide extérieure avec un psychologue ou une assistance dans le milieu de l’accompagnement pendant la grossesse. Ils sauront trouver les bons mots pour apaiser les doutes de votre compagnon si vous n’y arrivez pas. Surtout, laissez-lui le temps.
 

À lire absolument

Laisser un commentaire