En train de lire
Le témoignage d’Eugénia sur son accouchement si particulier !

Le témoignage d’Eugénia sur son accouchement si particulier !

Un accouchement ne se passe malheureusement pas toujours bien. Parfois, malgré tous les rendez-vous médicaux, il peut y avoir des complications. C’est ce qui est arrivé à Eugénia, il y a deux ans, lorsqu’elle était enceinte de sa petite Summer. Elle a souhaité partagé son histoire sur les réseaux sociaux, pour que ça n’arrive pas à d’autres mamans. Eugénia a accepté de témoigner pour Neuf Mois.

Comment s’est déroulé votre grossesse ?

Au début tout se passait très bien, jusqu’au 5e mois de grossesse où j’ai eu de fortes douleurs au bas du ventre. La gynéco de garde à l’hôpital m’a informé que mon placenta était trop bas ! Ensuite j’ai fait confiance à ma gynéco qui m’affirmait que tout allait bien.

Quand avez-vous suspecté un problème ?

Ma fille s’est retournée dans mon ventre et était donc en siège. Ma gynéco a tenté 2 versions, dont une chez elle, sans précaution et sans jamais m’avoir énuméré les risques que cet acte comprenait. Jusqu’au bout elle souhaitait m’accoucher par voies naturelles . Je me suis rendu chez elle pour ma dernière écho le 21 décembre et mon accouchement était prévu le 31.
Pour elle encore, tout était parfait malgré le fait que je ne sentais pas beaucoup de mouvements.

Quels conseils vous a-t-on donné ?

Pendant la grossesse, j’étais suivie par une sage femme qui connaissait ma gynéco et jamais elle ne m’a dit de faire attention et ce, malgré le fait qu’elle savait qu’elle avait fait une version chez elle et une à l’hôpital sans précaution ! Aucune écho morphologique n’a été prévue pour savoir si le cordon autour du cou était important !


Comment s’est déroulé votre accouchement ?

Mal ! Je me suis rendue aux urgences le 24 décembre car je ne sentais plus du tout ma fille! Césarienne en urgence prévue par une stagiaire car aucun des deux gynéco prévu de garde n’étaient là ! La petite était en siège et avec 5 fois le cordon autour du cou et 1 fois autour des pieds!

Ils ont dû la réanimer . Et moi au moment de la délivrance de mon placenta, hémorragie ! Je me suis vidée de tout mon sang (3 litres) et ils ont dû faire appel au chef de service qui réveillonnait pour venir me sauver et reconstruire mon utérus . Je me suis retrouvée en soins intensifs.

Et après l’accouchement ?

Douleurs, peur, mon mari a dû attendre 7 heures avant d’avoir de mes nouvelles !
J’ai subi des contractions toutes les 2 minutes pendant 48 pour faire redescendre mon utérus. Ma fille a fait des convulsions 3 jours après. Les bruits de couloir , on entendait de tout! Mon dossier a fait le tour de tout l’hôpital et alentours . Clairement les erreurs médicales sont dites mais rien par écrit! Nous avons décidé de nous lancer dans une procédure judiciaire ! Notre dossier vient d’être accepté par le juge !

Je souhaite dire aux futures mamans qu’il faut qu’elles suivent leur instinct et surtout qu’elles insistent quand elles sentent que quelque chose ne va pas, elles ne doivent pas avoir peur de déranger. Et surtout ne pas tenter le diable, quand bébé est en siège, prévoir une césarienne car on ne sait jamais si bébé a le cordon autour du cou. Que nous avons des droits et Le droit à la transparence médicale! Il s’agit de nos vies et de celles de nos bébés !


Vous pouvez retrouver l’histoire d’Eugénia sur son blog « Mon accouchement si particulier«