Les astuces pour être la plus belle des futures mamans au Réveillon

Rien de tel que le stress d’une soirée de fête pour accentuer nausées, contractions et… teint brouillé ! Neuf Mois vous fait cadeau des conseils de pro pour briller sous les sunlights toute la soirée ! Et plus encore…

Pendant les fêtes, il va falloir assurer, malgré le teint brouillé que nous offre la grossesse, les cernes, les imperfections et tout le toutim… Vivent les hormones ! Ah ça, on peut compter sur elles pour nous mettre la tête à l’envers ! Sauf qu’on a notre baguette magique : les astuces des pro de la palette et du pinceau, tel Patrick Lorentz chez Estée Lauder et Alexandre Ciancio, chez Laura Mercier.

Une base de maquillage en trompe l’œil

Un gommage, un masque et un sérum coup d’éclat deux heures avant la fête, rien de tel pour bien préparer le décor. Mais avant filer sur le fond de teint, on pense déjà à colmater les petites brèches…

L’astuce imparable

Une habitude à prendre, la base de maquillage ! « Pour une soirée, choisissez-la légèrement irisée pour dégriser le teint, un ton au-dessous de votre carnation », conseille Alexandre Ciancio, maquilleur Laura Mercier. On l’applique en touches délicates sans oublier de descendre dans le cou. Pour les peaux mixtes et grasses, Patrick Lorentz, make up artiste pour Estée Lauder, recommande une base matifiante.

Un correcteur magique

Rougeurs diffuses, cicatrices d’acné, taches, boutons : le correcteur camoufle tout, sauf les cernes pour lesquels il existe aussi une astuce.

L’astuce imparable

Le correcteur, on le pose avec un pinceau après l’avoir chauffé au creux de la main. « Il faut avoir la main légère », conseille Alexandre Ciancio. Le but c’est de camoufler en transparence et non de jouer la couvrance maximale. La couvrance ne redonne pas de l’éclat ! » Patte d’oie, sillon naso-génien, poches sous les yeux : on applique un soin non gras autour de l’œil et notamment le pinceau magique qui fait fureur (Glamour Shot Eyes, Sampar).

Côté cernes, Patrick Lorentz a un truc infaillible : sur le dos de la main, une tête d’épingle d’un sérum avec acide hyaluronique, tel Advanced Night Repair Eye d’Estée Lauder (la Rolls Royce du rayon), puis, à côté un peu d’anticerne. A mélanger pour l’appliquer sur le cerne. Ensuite, on prend un peu d’anticerne seul que l’on pose dans le coin interne de l’œil, pour apporter un peu plus de couvrance. Même opération au coin interne en tirant l’anticerne vers le haut de la pommette avant de poudrer légèrement pour fixer. A savoir, les sourcils sont essentiels pour défatiguer l’expression. On les densifie au crayon, au plus près de sa teinte naturelle…

Un teint transparent mais lumineux

La lumière du soir est en général plus tamisée que celle du jour. Attention donc au choix du fond de teint et du blush !

L’astuce imparable


Première précaution, choisir un fond de teint adapté à son type de peau : oil free (peau grasse), fluide hydratant (peau mixte), crème (peau sèche). « Sur une peau bien préparée, une crème teintée ou un compact poudré est suffisant », estime Alexandre Ciancio. « Mettez peu de matière et étirez-la au maximum pour que couvrance rime avec transparence ». Avec les doigts ? Pourquoi pas. Patrick Lorentz, lui, préfère sortir la boîte à outils   ! « Le pinceau, c’est l’idéal pour d’appliquer plus de matière sur certaines zones », explique-t-il. Le top ? La goutte de sérum avec acide hyaluronique mélangée au fond de teint, pour plus de lumière. Côté pommettes, on évite les tons cuivre et la poudre de soleil mais on joue sur des roses coraillés pour réchauffer le teint.

Un regard en vedette… ou pas !

Contrairement au teint, les ombres à paupières et le rouge peuvent être plus soutenus pour contrer l’effet sourd de la lumière tamisée.

L’astuce imparable

En cas de cernes, mieux vaut avoir la main légère sur la palette. Une ombre irisée sur la paupière mobile, à estomper au doigt vers la paupière fixe, permet de faire rayonner l’œil et de donner du tonus au regard en galbant la paupière par le chatoiement des nacres. Idéal pour mettre en lumière des yeux très creusés par la fatigue ! « Il faut éviter les tons prune quand on est fatiguée, parce que la fatigue donne souvent les yeux rouges et le prune fait ressortir ces petits vaisseaux« , explique Patrick Lorentz.
Le top ? Les fards à paupières beige, marron et taupe, qui vont à tous les yeux en toute discrétion. « La fatigue marque d’abord au niveau des yeux, inutile d’attirer le regard par-là. Il vaut mieux miser sur des lèvres brillantes, bien exfoliées et hydratées avec une couche d’Homéoplasmine en masque préparatoire ».

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire