Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Pour le faire taire, l’infirmiĂšre lui met du scotch sur la bouche…

Pour le faire taire, l’infirmiĂšre lui met du scotch sur la bouche…

C‘est le scandale qui occupe les mĂ©dias philippins ces derniers jours. Ryan Noval et Jasmine Badocdoc sont tout jeunes parents d’un nouveau-nĂ© de 5 jours. La maman est encore Ă  la maternitĂ© de Cebu, elle et le papa dĂ©cident d’aller voir le petit Yohannes qui a passĂ© la nuit Ă  la nurserie. Ils ont alors la mauvais surprise de dĂ©couvrir que leur bĂ©bĂ© a de l’adhĂ©sif scotchĂ© sur toute sa bouche… ChoquĂ©s, ils rĂ©clament une rĂ©paration.

 

 

Bébé est trop bruyant

Pour une jeune mĂšre, c’est dĂ©jĂ  compliquĂ© de laisser son petit bout dans les mains d’inconnus, mais dans un hĂŽpital, on se dit qu’il va ĂȘtre bien traitĂ©, qu’il ne risque rien… ou presque. Ryan Noval et Jasmine Badocdoc ont perdu toute confiance dans le systĂšme hospitalier aprĂšs avoir dĂ©couvert du scotch sur le visage de leur bĂ©bĂ©. Lorsqu’ils ont vu que leur nourrisson avait Ă©tĂ© bĂąillonnĂ©, ils sont directement allĂ© voir l’infirmiĂšre de garde qui leur a rĂ©pondu : « Votre bĂ©bĂ© Ă©tait trop bruyant alors j’ai mis ça sur sa bouche »… Entre colĂšre et stupĂ©faction, les parents ont immĂ©diatement demandĂ© Ă  ce qu’une enquĂȘte soit menĂ©e, la maternitĂ© a obtempĂ©rĂ©.

 

La médiatisation du scandale

L’affaire a Ă©tĂ© reprise par les mĂ©dias locaux, puis nationaux, jusqu’Ă  arriver au gouvernement. Une responsable du ministĂšre de la SantĂ©, Mar Tan, a mĂȘme dĂ©clarĂ© « Pleurer est le seul moyen pour les bĂ©bĂ©s de s’exprimer. S’il a des problĂšmes pour respirer par le nez et que vous couvrez sa bouche, il peut suffoquer ». Elle souligne Ă  la fois l’absurditĂ© de l’acte de l’infirmiĂšre ainsi que sa dangerositĂ©. Et si elle avait pris pour bonne habitude de museler ainsi tous les nourrissons qui pleurent un peu trop ? Cela inquiĂšte le gouvernement, ainsi que l’hĂŽpital et tous les jeunes parents qui y sont passĂ©s…

 

Rassurez-vous, le petit bout va bien et ne gardera aucune sĂ©quelle de ce morceau d’adhĂ©sif mal placĂ©, l’infirmiĂšre par contre, subira les consĂ©quences de son acte aprĂšs enquĂȘte.

À lire absolument