En train de lire
Papa solo, il recherche son fils placé en famille d’accueil

Papa solo, il recherche son fils placé en famille d’accueil

Avoir un bébé est un bonheur immense, retrouver son tout-petit après un an de recherches… On vous laisse imaginer ! Un papa avait perdu la trace de son bébé après sa naissance, la maman avait accouché sous X, ce dernier avait donc été placé en famille d’accueil. La justice nantaise vient de réattribuer au père la garde de ce petit bout perdu.

 

Une séparation en mauvais termes

Le couple, parents biologiques du bébé, s’est malheureusement séparé pendant la grossesse. Mais le futur papa connaissait la date du terme, le jour présumé de la naissance de son enfant. Ce jour-là, il est donc allé le reconnaître et a saisi le procureur pour entreprendre des démarches afin de voir son enfant. Ce qu’il ne savait, pas, c’est que son ex-compagne avait accouché sous X. Il ne pouvait donc pas connaître ni le lieu de l’accouchement, ni la date exacte (en réalité quelques jours plus tôt) et savait très bien que son bébé, qu’il désirait élever et avoir avec lui, allait être placé dans une autre famille.

 

Une bataille juridique pour récupérer son enfant

Cependant, il existe normalement un recours de deux mois pour celui qui veut récupérer son bout de chou. En effet, si la mère a abandonné ses droits sur l’enfant en accouchant sous X, ce n’était pas le cas du papa. Mais avant ce délai, le conseil général a placé l’enfant dans une famille d’accueil…
Le père biologique n’avait alors à ce moment là plus aucune emprise sur le destin de son tout-petit. Une bataille juridique a alors suivi dans le but que l’administration reconnaisse ses torts, et que le tribunal de grande instance de Nantes décide de : « L’annulation de l’arrêté d’admission comme pupille de l’État et ordonne la restitution de l’enfant à son père ».


Voir Aussi

 

L’affaire n’est pourtant pas complètement soldée. En effet, d’un coté il y a la famille d’accueil qui a vécu avec le petit bout pendant un an et se le voit repris du jour au lendemain. De l’autre, le conseil général, qui a un mois pour faire appel et replacer l’enfant… Le départ d’une famille pour une autre risque d’être douloureux pour tout le monde. Mais un papa et son enfant chéri sont aujourd’hui réunis, qui a-t-il de plus beau au monde ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire