Le fantasme des hommes ? Les femmes enceintes !

Selon une étude, les femmes enceintes font fantasmer les hommes. Ah bon ?!

« La grossesse… c’est comme une une gueule de bois qui dure neuf mois. » déclarait Florence Foresti dans son spectacle Mother Fucker. « Il y a les hémorroïdes, la cystite, les vergetures », lançait-t-elle. Il est vrai que lorsqu’on est enceinte, on ne se sent pas vraiment très glamour, au summum de notre sex appeal (avec le bidou, les pieds qui gonflent, les poils qui poussent à des endroits improbables…).

Du coup, on pense (souvent à tort) que Chéri n’a plus trop envie de faire l’amour avec nous vu que… mais pourquoi les autres si ?! En effet, selon une étude réalisée sur le réseau social WeMoms, en collaboration avec l’institut Elabe, les hommes sont très attirés par les femmes enceintes : 30% des femmes interrogées ont répondu s’être faite draguer pendant leur grossesse.

Surprenant ? Pas si sûr

Si de nombreuses personnes seront surprises de ce résultat, la sexologue et psychologue Caroline Leroux ne l’est pas du tout. Interviewée par WeMoms, elle a expliqué les résultats : « La femme enceinte est un objet de désir pour l’homme. Ses formes voluptueuses la rendent particulièrement désirable ». Mais en plus d’être désirable, elle représente la tentation interdite : « De plus, la femme enceinte est un objet sacré, donc intouchable. L’idée de transgresser cette règle présente un défi pour les hommes ». 


Le fantasme des inconnus, mais pas du père

Il peut arriver qu’un couple qui va avoir un enfant ait beaucoup moins de relations sexuelles. Le père a peur de toucher, voire faire mal au bébé, et il voit le corps de sa chère et tendre se transformer. Et pourtant, il n’a jamais été interdit de faire l’amour pendant une grossesse, sauf si le médecin l’estime problématique. Ce phénomène d’abstinence initié par l’homme s’appelle la madonisation. La mère devient intouchable car vénérée. Heureusement, tous les futurs pères ne sont pas tous atteints par ce phénomène et, quant à ceux qui le sont, dans les semaines qui suivent la naissance, tout finit par rentrer dans l’ordre naturel des choses, et le désir reprend ses droits…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire