Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Fermeture d’une maternitĂ© dans l’Indre : la maman accouche aux urgences

Fermeture d’une maternitĂ© dans l’Indre : la maman accouche aux urgences

Au Blanc, dans l’Indre, dans la nuit du 30 novembre au 1er dĂ©cembre, une jeune femme a Ă©tĂ© contrainte d’accoucher aux urgences. La maternitĂ© de la ville a dĂ©finitivement fermĂ© ses portes le 19 octobre dernier. Ne pouvant rejoindre Ă  temps l’une des deux maternitĂ©s les plus proches (situĂ©es Ă  une heure de route du Blanc), la jeune maman a dĂ» se rendre aux urgences pour donner naissance Ă  sa petite fille.

PremiÚre naissance depuis la fermeture de la maternité

La petite Isra, est le premier bĂ©bĂ© Ă  naĂźtre aux urgences du Blanc depuis la fermeture de la maternitĂ© le 19 octobre dernier. Sa mĂšre a Ă©tĂ© prise de violentes contractions dans la nuit de vendredi Ă  samedi et n’a pas eu le temps de rejoindre l’une des deux maternitĂ©s, situĂ©es respectivement Ă  Poitiers et Ă  ChĂąteauroux. Vers 3 h du matin, elle a dĂ» ĂȘtre prise en charge par le Samu, qui, devant l’urgence de la situation, n’a eu d’autre choix que de l’emmener aux urgences. La jeune femme a accouchĂ© quelques minutes aprĂšs son arrivĂ©e. La mĂšre et sa fille se portent bien et ont depuis Ă©tĂ© transfĂ©rĂ©es Ă  l’hĂŽpital de ChĂąteauroux.

Et s’il y a des complications ?

Les opposants Ă  la fermeture de la maternitĂ© ont un argument de plus en leur faveur. Si cette fois tout s’est bien dĂ©roulĂ©, beaucoup se demandent ce qui aurait pu se passer en cas de complication. Une inquiĂ©tude partagĂ©e par Jean-Michel Mols, le prĂ©sident du ComitĂ© de dĂ©fense des usagers de l’hĂŽpital du Blanc : « Heureusement, c’Ă©tait un accouchement physiologique, tout s’est bien passĂ©. […] Que fera-t-on en cas de complication ?« . Les services d’urgences ne sont pas aussi bien Ă©quipĂ©s que les maternitĂ©s comme le rappelle une sage-femme retraitĂ©e interrogĂ©e par le journal La Nouvelle RĂ©publique : « Ce n’est certainement pas une bonne solution pour la sĂ©curitĂ© de la maman et du bĂ©bĂ©, mĂȘme si c’est peut-ĂȘtre mieux que d’accoucher sur la route« .

La fermeture fortement contestée

Ce lundi, les reprĂ©sentant du Collectif Cpasdemainlaveille, qui regroupe les opposants Ă  la fermeture, rencontrait le PrĂ©fet de l’Indre. Ce dernier n’a pas changĂ© d’avis et a confirmĂ© la fermeture dĂ©finitive de la maternitĂ©. Elle avait Ă©tĂ© fermĂ©e pour « effectifs insuffisants » et « perspectives de recrutement trop incertaines« .

Samedi dernier, les opposants ont commencĂ© une marche qu’ils ont appelĂ©e la Marche des Oreilles. Une marche collective qui relie le Blanc Ă  Paris, en 16 jours. Les participants marchent de 20 Ă  30 km par jour, pour porter leurs revendications devant l’exĂ©cutif.

À lire absolument