Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » DĂ©cĂšs de Valerie Hunter Gordon, la femme qui a sauvĂ© la vie de nombreux parents grĂące Ă  son invention

DécÚs de Valerie Hunter Gordon, la femme qui a sauvé la vie de nombreux parents grùce à son invention

Elle a changĂ© la vie de nombreux parents. Au dĂ©but des annĂ©es 1950, Valerie Hunter Gordon, originaire d’Écosse, inventait la couche jetable. Et pourtant bien que son invention demeure un succĂšs mondial, son nom est quasiment inconnu. DĂ©cĂ©dĂ©e dans le 16 octobre dernier, elle Ă©tait ĂągĂ©e de 94 ans, il Ă©tait alors de notre devoir d’en remettre… une couche.

C’est en 1947 que Valerie Hunter Gordon a rĂ©volutionnĂ© la vie des parents. Alors que son mari, instructeur dans l’armĂ©e, rentrait de BornĂ©o, elle apprend qu’elle est enceinte de son troisiĂšme enfant. La jeune femme, Ă  peine ĂągĂ©e de 30 ans, voit alors les quelques prochaines annĂ©es qui se profilent devant elle : laver les couches, les repasser, et ce, en permanence. Le lavage des couches et ce qui s’ensuit, Valerie Hunter Gordon en a plus que marre. Alors elle dĂ©cide d’y remĂ©dier, en crĂ©ant la couche jetable.

La couche jetable

Elle commence par fixer une sorte de culotte en plastique Ă  un rembourrage jetable. Son petit garçon lui sert de modĂšle et rĂ©guliĂšrement, elle travaille pour amĂ©liorer son prototype. En l’espace de quelques mois, c’est plus de 400 couches jetables qui s’arrachent entre ses connaissances. La jeune femme utilise alors de la cellulose pour le rembourrage, de la toile de parachute pour le maintien. Elle retire les Ă©pingles Ă  nourrice pour installer des pressions. Moins de risques pour bĂ©bĂ©, sa peau est Ă  prĂ©sent en contact direct le coton. InterviewĂ©e par la chaĂźne de tĂ©lĂ©vision britannique la BBC en 2015, pour elle, la confection de ces couches jetables Ă©tait une « idĂ©e simplissime ». Elle explique alors que le rembourrage se jetait dans les toilettes, le coton se mettait Ă  la poubelle mais que, par contre, le plastique dĂ©tachable se gardait.

Valerie-Hunter-Gordon-deces-invention-couches-jetables-2

Un véritable succÚs

TrĂšs vite, la couche jetable devient un vĂ©ritable succĂšs et de nombreuses mamans viennent voir Valerie Hunter Gordon afin qu’elle leur confectionne aussi ces fameuses couches jetables. Alors pourquoi ne pas commencer Ă  les vendre ? Le mari de Valerie Hunter Gordon commence Ă  dĂ©marcher des distributeurs, tandis que le premier brevet est dĂ©posĂ© en 1948. Une affaire qui devient mĂȘme familiale quand le pĂšre de la jeune femme incite le patron de Robinsons (boutique de drugstore) à les fabriquer. La fabrication de ces couches jetables appelĂ©es « Paddi » passe en semi-industriel en 1949. Un an aprĂšs, ce sont les pharmaciens Boots qui commencent Ă  distribuer ces couches disponibles « en trois tailles et couleurs », est-il Ă©crit sur la publicitĂ©.

Malheureusement, les mĂ©decins et les infirmiĂšres ne pensent pas que ces couches jetables soient une bonne invention et pensent que le plastique ne laisse pas la peau de bĂ©bĂ© respirer comme il le faut. Mais grĂące Ă  un mĂ©decin militaire et ami de la famille, tout va changer. En effet, il a Ă©crit un article dans la revue mĂ©dicale « Lancet », ne tarissant pas d’Ă©loges sur ces couches Paddis que sa femme utilise pour ses enfants. Suite Ă  la parution de cet article, tout le monde va acheter ces couches rĂ©volutionnaires.

Valerie-Hunter-Gordon-deces-invention-couches-jetables-3

L’arrivĂ©e de Pampers

Durant plus d’une dĂ©cennie, la marque Paddi restera leader sur le marchĂ©. Du moins, jusqu’Ă  la conception de Pampers en 1959. Un rival de taille qui dĂ©barque dans les supermarchĂ©s en 1961 et qui s’y trouve toujours actuellement.

Valerie Hunter Gordon et son mari eurent ensuite trois enfants de plus, grĂące au succĂšs de la marque de couches qui leur permet de bien vivre. Elle est dĂ©cĂ©dĂ©e dimanche dernier, Ă  l’Ăąge de 94 ans. Laissant derriĂšre elle 6 enfants, 19 petits-enfants, 16 arriĂšres-petits-enfants, ainsi qu’une invention des plus rĂ©volutionnaires, qui a rĂ©ellement changĂ© la vie de gĂ©nĂ©rations de jeunes parents.

À lire absolument

Laisser un commentaire