À quel âge faut-il contrôler la vision de bébé ?

vision de bébé-neuf mois

Plus vite on repère un problème dans vision de bébé, plus les chances de le corriger sont grandes. Heureusement, lors des rendez-vous de santé des premiers mois, le médecin ouvre l’œil…

Une bonne vision est essentielle pour le bon développement psychomoteur du très jeune enfant car les trois quarts des informations qui parviennent au cerveau de bébé passent par le système visuel. Une bonne vision développe sa curiosité devant de nouveaux objets, de nouvelles situations, lui donne de l’assurance pour conquérir la marche, l’incite à parler, à se sociabiliser. Mais parfois, la vision de bébé connait des petits soucis. Pris en charge très tôt, c’est-à-dire avant l’âge de 1 an, la plupart des défauts oculaires se soignent bien. Certains régressent même complètement. Après 6 ans, il est beaucoup plus difficile de remédier à certains problèmes. D’où l’importance de faire suivre bébé par un spécialiste le plus tôt possible. A partir de l’âge de 9 mois, en général, si un problème est dépisté.

La vision de bébé : les examens obligatoires

Dès les premiers examens de santé (à 8 jours, à 9 mois et à 2 ans), le pédiatre ou le médecin généraliste s’intéresse à la vision du bébé. Avec un jouet coloré, il attire son attention et observe le suivi des yeux. Un petit jeu qui en dit long au spécialiste. Ceci étant, même si bébé a l’air d’y voir suffisamment pour apprécier le beau canard en peluche, il présente jusqu’à l’âge de 4 mois un strabisme « normal » car ses muscles oculaires ne parviennent pas encore à se coordonner. Au-delà, si le strabisme persiste, il faut consulter très vite. Car ce petit défaut se corrige facilement (avec des lunettes et des exercices) s’il est traité rapidement. Par la suite, deux autres visites de contrôle chez l’ophtalmologiste sont recommandées entre l’âge de 2 ans et de 6 ans. Mais entre-temps, il ne faut pas hésiter à consulter en cas de doutes.

Les signes d’alerte

Les yeux de votre bébé sont continuellement rouges, il louche de manière permanente, il a les yeux larmoyants mêlés à du pus (attention à la conjonctivite), il les plisse ou les cligne très fréquemment : mieux vaut prévenir que guérir… consultez ! Idem si vous constatez un reflet blanc persistant dans le noir des pupilles et – évidemment !– si bébé ne réagit pas aux sollicitations visuelles quelles qu’elles soient.

Que voit-il à quel âge ?

À la naissance, il voit tout flou (il n’a encore que 0,5/10e de vision environ). Il ne perçoit ni relief ni couleur. Sa rétine ne contenant pas encore assez de pigments, il est vite ébloui.

À 2 mois Il nous reconnaît et est même capable de nous identifier sur une photo.


À 4 mois Il suit nos déplacements dans une pièce et est capable de reconnaître un visage souriant d’un visage triste, même s’il n’a encore qu’1/10e de vision. Il perçoit une meilleure définition des couleurs, notamment le rouge et le vert mais sa vision n’est pas encore « binoculaire » (chaque œil perçoit encore son propre point de vue).

Vers 6 mois Il gagne 1/10e de vision, perçoit les distances et (enfin !) les images en relief.

À 12 mois Il arrive laborieusement à 4/10e. Ce n’est que vers 4-5 ans qu’il atteindra 10/10e et à la préadolescence qu’il affichera entre 12 et 14/10e. Mais il sait intégrer les contours, les distances, les couleurs, le volume et la profondeur de ce qu’il voit.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire