Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Je fais comment pour lui donner le goĂ»t de l’alimentation  ?

Je fais comment pour lui donner le goĂ»t de l’alimentation  ?

La question que toutes les mamans se posent  ! Moi la premiĂšre ! Il est vrai que jusqu’à 4 mois, pas de soucis, puisque la seule nourriture que bĂ©bĂ© prend, c’est le lait  ! Mais Ă  partir du moment oĂč intervient la diversification, c’est le casse-tĂȘte.

Faut-il donner des petits pots qui ont le mĂ©rite de contenir tous les Ă©lĂ©ments indispensables Ă  sa croissance mais qui peuvent ĂȘtre fades et un peu monotones du cĂŽtĂ© des saveurs, ou privilĂ©gier le fait maison pour donner Ă  notre enfant le goĂ»t des bonnes choses et surtout lui Ă©duquer son palais avec des ingrĂ©dients diffĂ©rents et variĂ©s ?

Les repas, un casse-tĂȘte, pas toujours facile de savoir si en tant que maman, nous donnons les bons ingrĂ©dients Ă  notre enfant. Avouons que nous nous sommes toutes cassĂ© la tĂȘte parfois, aprĂšs une journĂ©e de travail harassante, Ă  cuisiner des purĂ©es maison Ă©laborĂ©es type pommes de terre, carottes, cĂ©leris, pour qu’au final, l’assiette termine par terre (avec son contenu lĂ©chĂ© goulument par le chat), et que notre enfant se dĂ©lecte de saucisses knacki, frites  ! Oui, terriblement vexant et frustrant, car nous nous disons que notre enfant n’apprĂ©ciera jamais les bonnes choses et mangera toujours la mĂȘme chose, autrement dit, pommes de terre, saucisses, jambon  !

Accompagner son enfant

Pourtant, pour ma part, ma fille apprĂ©cie certains aliments du type panais, potirons. C’est en nous voyant manger qu’elle rĂ©clame et veut goĂ»ter. DerniĂšrement, elle s’est dĂ©couvert une passion pour les olives, les langoustines et les crevettes  ! Et depuis qu’elle marche, elle aime toucher les pommes de terre et aller rĂ©colter les Ă©pinards au jardin Ce qui ne l’empĂȘche pas d’apprĂ©cier des aliments industriels  ! Alors comment faire pour donner le goĂ»t de l’alimentation Ă  bĂ©bĂ© et en faire un petit gastronome  ? Comme le fait remarquer le pĂ©diatre Alain Bocquet, le goĂ»t, ça s’apprend tĂŽt.

«  L’alimentation de l’enfant ne se rĂ©sume pas Ă  une fourniture de calories. Les parents ont un rĂŽle important dans la construction du goĂ»t en l’accompagnant dans la dĂ©couverte de nouvelles saveurs. C’est Ă  l’occasion des menus familiaux que l’enfant fait travailler ses papilles avec de nouveaux aliments  ».

L’importance des cinq sens

Le secret de l’éducation au goĂ»t  ? La convivialité  !

« Il faut Ă©viter d’ĂȘtre trop rigide. Il faut parfois du temps pour s’habituer Ă  un nouveau goĂ»t. S’il n’aime pas d’emblĂ©e le concombre, pas de panique  ! Proposez-lui par petites quantitĂ©s et rĂ©itĂ©rez le lendemain s’il refuse », poursuit le docteur Alain Bocquet. La solution  ? Lui parler de l’aliment, le lui proposer sous une forme diffĂ©rente, le lui faire dĂ©couvrir Ă  travers les cinq sens  : le goĂ»t, l’odorat, le toucher, l’ouĂŻe, la vue  !

«  Faites-le participer au repas. Il est toujours intĂ©ressant de faire les courses avec votre enfant, d’aller rĂ©colter les lĂ©gumes avec lui au jardin  ». C’est progressivement que l’enfant deviendra un petit gourmet et rĂ©clamera de lui-mĂȘme de nouveaux aliments.

 

À lire absolument