Et si je n’aimais pas mon bébé ?

Ça y est, le moment tant attendu depuis que le test de grossesse a viré au positif est arrivé. Votre petit ange est né et vous devriez être la plus heureuse au monde ! Mais malheureusement, vous êtes assaillie d’interrogations et de doutes. Fatiguée, les hormones bouleversées, vous vous retrouvez face à des pensées confuses, contradictoires et fragilisantes.

Passer de la grossesse à l’après accouchement

Même préparées pendant de longs mois, certaines femmes ont du mal à accepter leur nouveau statut aussi soudainement. Fini l’état de plénitude dans lequel elles baignaient pendant la grossesse. Fini également les attentions dont elles faisaient l’objet pendant ces 9 mois ! Avec l’arrivée de ce bébé, leur vie bascule dans un univers fait de responsabilités. Et tous les regards se portent désormais vers ce petit bout d’Homme. Elles se demandent si elles arriveront à donner à cet enfant tout l’amour et toute la sécurité dont il aura besoin pour s’épanouir. Et il parait évident qu’une maman qui se pose ces questions fera son possible pour assurer le bien-être de son enfant !

Devenir mère

Le fameux instinct maternel  n’est pas toujours si évident. Certaines sauront immédiatement adopter les bons gestes, le bon ton… pour calmer leur bébé. Tandis que d’autres seront complètement désemparées face à ce petit braillard qu’elles ne comprennent pas ! Tant que la mère et l’enfant ne formaient qu’un, tout était beaucoup plus simple. Bébé né, il faut désormais faire connaissance, concrètement. Et si la réalité est bien différente de ce que vous imaginiez cela ne veut pas dire que vous n’aimez pas votre enfant !


Prenez le temps d’aimer votre bébé

Votre meilleur allié est le temps. Bébé est une personne qu’il faut découvrir. Il ressent votre malaise et se montre d’autant plus anxieux ! Il vous faudra du temps pour décrypter ses pleurs, ses cris et lui, aura également besoin de quelques jours pour se sentir en totale confiance. Vous prendrez de plus en plus d’assurance et de plaisir à vous occuper de votre bout d’chou. Les gestes deviendront de plus en plus naturels et les inquiétudes, vite oubliées ! L’important est d’écouter votre bambin. Chaque enfant est différent et les conseils de votre entourage ne sont pas forcément valables pour vous !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire