Neufmois.fr » Ma Grossesse » AromathĂ©rapie : j’ai le droit, j’ai pas le droit ?

AromathĂ©rapie : j’ai le droit, j’ai pas le droit ?

NausĂ©es, jambes lourdes, fatigue, baisse de libido, vergetures, moral en berne
 Enceinte, on est souvent sujette Ă  des tas de petits maux sans gravitĂ© mais pĂ©nibles Ă  vivre. Que faire alors que de nombreux mĂ©dicaments nous sont interdits ?

Comment se soigner ? Filer vers les mĂ©thodes « douces » ? Si l’homĂ©opathie ne prĂ©sente aucune toxicitĂ© mais nĂ©cessite une consultation pour que le choix de granules se rĂ©vĂšle pertinent, l’aromathĂ©rapie et la phytothĂ©rapie restent sujettes Ă  caution et exigent une certaine prudence. Dosage de plantes pouvant ĂȘtre dĂ©conseillĂ©s et certaines huiles essentielles parfois totalement prohibĂ©es Ă  certains stades de la grossesse, il faut demander conseil aux pharmaciens et aux sages-femmes avant de s’auto-traiter. MĂȘme si l’aromathĂ©rapie et la phyto se veulent naturelles, elles peuvent parfois prĂ©senter des risques.

Danielle Festy, pharmacienne et auteur de « Se soigner avec les huiles essentielles pendant la grossesse », nous prĂ©cise les prĂ©cautions indispensables Ă  leur utilisation quand on est enceinte. En effet mĂȘme ces mĂ©thodes douces telles que l’aromathĂ©rapie pendant la grossesse exigent une certaine prudence.

 

J’ai le droit

 

Premier trimestre

Aucune huile essentielle ne doit ĂȘtre utilisĂ©e en automĂ©dication pendant le 1er trimestre, sauf avis mĂ©dical. Certaines sont sans danger mais seule votre sage-femme, votre mĂ©decin ou votre pharmacien peut vous prĂ©ciser lesquelles et comment les utiliser.

 

DeuxiĂšme et troisiĂšme trimestre

Celles-ci sont autorisĂ©es Ă  condition de toujours respecter strictement les posologies et les voies d’administration et d’avoir pris conseil auprĂšs d’un professionnel de santé :
Arbre à thé, Basilic, Bergamote, Bois de HÎ, Bois de rose, Camomille, Cardamome, Ciste, Citron, Estragon, Eucalyptus radié, Eucalyptus citronné, Gaulthérie, Genévrier, Géranium rosat, Gingembre, Inule odorante, Laurier noble, Lavande aspic, Lavande vraie, Lavandin super, Lentisque pistachier, Mandarine, Mandravasarotra, Matricaire, Myrrhe amÚre, Oranger, Palmarosa, Petit grain bigarade, Ravintsara (cinnamomum camphora cineoliferum), Rose, Tanaisie, Thym à thujanol, Verveine citronnée, Ylang-ylang.

 

J’ai pas le droit

Ces huiles essentielles, certes curatives hors grossesse, peuvent provoquer, enceinte, des malformations pour le fƓtus voire mĂȘme une fausse couche. Il faut donc les Ă©viter absolument. Et, en rĂšgle gĂ©nĂ©rale, il ne faut jamais utiliser une huile essentielle pendant la grossesse et l’allaitement sans avis mĂ©dical.

A – Absinthe, AchillĂ©es, Acores, Aneth, Anis Ă©toilĂ© (badiane), Armoise, AunĂ©e
B – Balsamite, Basilic camphrĂ©, Boldo, Buchus
C- Cajeput, Calament, Camphrier du Japon (bois), Cannelle (sauf conseil professionnel), Carvi CÚdre (sauf conseil professionnel pour Atlas), Chénopode, le Curcuma, le CyprÚs bleu (et vert, sauf conseil professionnel),
E – Eucalyptus dives (mentholĂ©), Eucalyptus polybractea Ă  cryptone
F – Fenouil doux
G – GermandrĂ©e, Giroflier
H – HĂ©lichryse (sauf conseil professionnel), Hysope l’officinale ssp officinale
L – Lantana, Lavande stoechade
M – Menthe, Moutarde noire, Myrique baumier
N – Niaouli (principe de prĂ©caution)
O – Origans
P – Persil (simple, frisĂ©)
R – Ravensare anisĂ©, le Romarin Ă  camphre (sauf conseil professionnel), le Romarin Ă  verbĂ©none (sauf conseil professionnel), la Rue odorante
S – Sabine, la Santoline, le Sapin baumier, le Sapin blanc, le Sassafras, la Sauges, le Souchet
T – TagĂšte, la Tanaisie, le Thuya
Z – ZĂ©doaire

À lire absolument

One comment

  1. 1

    Le teatree n’est pas plus risquĂ© qu’un autre produit actif durant la grossesse. Par contre, Ă  dĂ©conseiller auprĂšs des enfants aprĂšs la naissace et jusqu’Ă  la fin de l’adolescence (risques avĂ©rĂ©s avec des savons sur de jeunes garçons). Consulter toujours son mĂ©decin est impĂ©ratif.

Laisser un commentaire