J’allaite ou j’allaite pas ?

Depuis quelques années, on observe un retour en force de l’allaitement maternel. Véritablement motivé par des avantages tangibles en terme de santé ou fruit d’une pression subtile exercée sur les mamans ? L’allaitement est avant tout un choix personnel et nous ne sommes pas toutes égales face au sujet. Pour vous permettre de faire votre choix en toute sérénité, Neufmois.fr fait le point.

 

 

J’ALLAITE

1) Allaiter est bon pour la santé

Le lait maternel est reconnu pour ses nombreuses qualités biologiques. Parfaitement équilibré en acides gras essentiels, en vitamines et en minéraux, il permet au bébé d’étancher sa soif, lui donne de l’énergie et comble sa faim. Et puisque la nature est bien faite, il varie en fonction de l’appétit de l’enfant : plus le nourrisson a besoin de s’alimenter, plus la sécrétion lactée augmente. Cependant, les laits maternels que l’on peut trouver dans la commerce sont spécialement conçus pour les nourissons. Très étudiés et fabriqués par des experts de la santé ils apportent tous les nutriments dont votre bébé a besoin. Il est donc inutile de culpabiliser si vous optez pour le biberon.

 

2) Allaiter est un plaisir partagé…

La chaleur et la douceur du corps de la maman rendent ce moment particulièrement important pour le bébé. Certaines mères apprécient aussi ce prolongement de la relation fusionnelle débutée au moment de la grossesse avec leur enfant.

 

 

JE N’ALLAITE PAS

3) Ne pas allaiter permet au père de participer

Loin d’être une mauvaise mère, vous avez décidé de reprendre votre liberté. Après neuf mois passés à porter bébé, vous avez des envies d’indépendance. Libre à vous ! C’est aussi le moment de mettre en pratique vos idées sur l’égalité des sexes. Le partage des tâches commence par le biberon de bébé : chacun son tour ! Certains mettent en avant les liens qui se tissent entre la mère et l’enfant lors de la période de l’allaitement. Mais il n’a pas été prouvé que les enfants qui n’ont pas profité du sein de leur mère se portent plus mal que les autres !

 


4) Le biberon fatigue moins

Que vous allaitiez ou non, vous serez fatiguées ! C’est un fait. Votre corps a subi de lourdes transformations durant neuf mois et il doit se remettre. De plus l’arrivée de bébé chamboule vos habitudes et surtout vos nuits ! Ne choisissez pas l’allaitement en croyant éviter toute fatigue ! Pour ce qui est de la perte de poids : une mère qui allaite perd plus rapidement que celle qui n’allaite pas. Mais une mère qui n’allaite pas peut se permettre de passer plus de temps en salle de sport !

Les laits de substitution sont aujourd’hui d’une qualité irréprochable. Enrichis en vitamines et éléments essentiels, ils sont parfaitement adaptés aux besoins des nourrissons. Aucune crainte et aucun remords pour les mamans qui choisissent le biberon. L’allaitement est une histoire de choix qu’il faut vivre sereinement et assumer. La société ne doit plus être un poids qui décide à la place des mères. Elles sont tout à fait capables d’évaluer ce qui est bon pour elles et leur enfant.

 

 

L’ALLAITEMENT MIXTE

Il est tout à fait possible de faire un allaitement mixte, l’idéal étant d’attendre au moins 3 semaines avant de commencer. Pour bien mettre en place la lactation il est préférable de débuter par un allaitement exclusif dès l’accouchement. Passé le premier mois, le volume de lait devrait rester relativement stable ce qui facilitera l’allaitement mixte. Sachez que cela est possible uniquement si vous remplissez ces deux conditions: si votre lactation est bien installée et si bébé ne présente pas de difficultés lors de la succion. En effet si bébé ne tète pas bien, il aura du mal à passer du sein au biberon et inversement.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire