Neufmois.fr » Ma Grossesse » Nutrition enceinte » Enceinte, je passe au bio : 5 conseils pour ne pas se ruiner

Enceinte, je passe au bio : 5 conseils pour ne pas se ruiner

Vous ĂȘtes enceinte et, soucieuse de donner Ă  votre bĂ©bĂ© le meilleur dĂ©part possible dans la vie, vous avez dĂ©cidĂ© de passer au bio. Mais comment s’y prendre pour ne pas exploser le budget familial ? Voici quelques pistes.

 

1.    Acheter en grande quantité

Dans la plupart des boutiques bio, vous avez la possibilitĂ© d’acheter en vrac ou en grande quantitĂ©. Optez donc pour  les sacs de farine de 5 kilos, ou encore pour les cĂ©rĂ©ales en vrac ! Faites la comparaison avec les produits prĂ©-emballĂ©s et les plus petits conditionnements : vous verrez que vous en sortirez gagnante.

 

2.    Faire soi-mĂȘme

Entre un paquet de cookies bio et une fournĂ©e faite maison, il n’y a pas photo : faire soi-mĂȘme revient vraiment moins cher, et c’est encore plus vrai lorsqu’on se penche sur le sujet des plats tout prĂȘts. C’est un peu plus contraignant, nous sommes d’accord, mais c’est trĂšs efficace et permet d’intĂ©grer une plus grande part de bio dans le panier de courses hebdomadaire. De toute façon, vous ĂȘtes enceinte : l’occasion rĂȘvĂ©e pour le futur papa de se mettre aux fourneaux !

 

3.    Opter pour le panier bio

Les fruits et lĂ©gumes issus de l’agriculture conventionnelle contiennent trop de pesticides : saviez-vous que les pommes sont traitĂ©es en moyenne 27 fois par an ? Alors pour faire le plein de vitamines sans les produits chimiques, une solution s’offre aux familles : le panier bio. Vendu par les petits producteurs, il permet de consommer bio et de saison Ă  prix doux. On choisit la taille du panier (en nombre de personnes) mais pas le contenu : c’est la saison qui dĂ©cide. De quoi booster la crĂ©ativitĂ© en cuisine. En magasins bio, on trouve de nombreuses adresses de producteurs bio, mais on en trouve aussi sur internet. La dĂ©marche est souvent moins Ă©cologique pour l’environnement car les producteurs peuvent ĂȘtre domiciliĂ©s dans une rĂ©gion Ă©loignĂ©e et livrer leur production en 48h par transporteurs. C’est le cas notamment pour les producteurs de poisson bio.

 

4.    Manger de saison

Les fraises bio en hiver, ça peut faire envie… mais ce n’est ni Ă©colo, ni Ă©conomique ! En mangeant de saison, vous privilĂ©giez les circuits courts, surtout si vous vous fournissez chez le producteur et ne payez donc pas le prix du transport. Notez Ă©galement qu’en fin de marchĂ©, certains marchands se « dĂ©barrassent » de la marchandise et vous permettent de repartir avec un peu de rab. Pourquoi se priver ?

 

5.    Privilégier le végétal

La viande coĂ»te cher, surtout en bio, et beaucoup de familles ne s’y retrouvent pas. Heureusement, elle n’est pas indispensable tous les jours ! Optez comme de nombreux EuropĂ©ens pour les « lundis sans viande » ! Vous pouvez remplacer les protĂ©ines animales par des protĂ©ines vĂ©gĂ©tales (lĂ©gumineuses, cĂ©rĂ©ales complĂštes…), et y gagnerez question budget !

À lire absolument