Neufmois.fr » Ma Grossesse » L’amniocentĂšse

L’amniocentĂšse

L’amniocentĂšse est un dĂ©pistage prĂ©natal permettant de visualiser la carte chromosomique du bĂ©bĂ©. Cet examen est systĂ©matique pour les
grossesses tardives
(aprÚs 38 ans) car il permet de déceler des anomalies parfois irréversibles.

L’amniocentèse est un prélèvement par ponction d’un peu de liquide amniotique, permettant différents examens de dépistage des maladies du fœtus – maladies génétiques, en particulier. Le liquide amniotique est cette « eau » dans laquelle baigne bébé. L’examen ne peut se pratiquer qu’à partir de la quinzième ou seizième semaine, un certain laps de temps étant nécessaire pour que le liquide amniotique contienne suffisamment de cellules fœtales de l’enfant. Ces cellules sont mises en culture pendant trois semaines. Au bout de ce délai, les biologistes peuvent enfin étudier la carte chromosomique du fœtus et déceler, parmi les chromosomes, celui ou ceux qui présentent des anomalies, la plus grave d’entre elles étant, bien évidemment, dans la paire numéro 21, cette trisomie qui est responsable du mongolisme. Toutefois, certains laboratoires permettent aujourd’hui d’avoir des résultats partiels (dépistage de la trisomie 21) en quelques jours.

L’amniocentèse n’est pas douloureuse

Cette carte détermine aussi, de façon absolue et définitive, le sexe de l’enfant. Comme on a remarqué que les trisomies étaient plus fréquentes lors des grossesses tardives – après l’âge de 38-40 ans –, c’est surtout dans ce cas que les amniocentèses sont quasi systématiquement pratiquées. Les autres cas qui l’imposent sont des antécédents familiaux, une clarté nucale élevée lors de l’échographie de 12 semaines et, au quatrième mois, un examen des marqueurs sanguins (avec notamment un dosage d’alphafoetoprotéines) qui détermine un risque plus important. La ponction du liquide amniotique est effectuée sous échographie afin de permettre au médecin d’observer la position exacte du bébé et de surveiller ses mouvements. Stress, angoisse, peur sont aussi néfastes pour le bébé que pour elle-même. L’opération n’est pas douloureuse, même si elle est impressionnante. Une demi-heure de repos allongée est indispensable après l’intervention. Il vaut mieux, ensuite, ne pas effectuer dans la même journée un périple éprouvant en train ou en voiture.

À lire absolument