Neufmois.fr » Grossesse zen » Dansez en attendant bĂ©bĂ© !

Dansez en attendant bébé !

La danse prĂ©natale est de plus en plus demandĂ©e par les futures mamans. Elle permet de rester active tout en accompagnant les changements du corps durant la grossesse et prĂ©parer sereinement l’accouchement.

Une activité physique pour le corps

Pendant la grossesse, les femmes sont encouragĂ©es Ă  garder une activitĂ© physique adaptĂ©e, en respect avec leur corps. Alors pourquoi ne pas se laisser tenter par la danse ? En effet, la danse a de nombreuses vertus reconnues sur le corps, mais aussi sur l’état moral et Ă©motionnel.

AdaptĂ©e aux femmes enceintes, la danse leur permet de faire connaissance avec leur corps et d’apprivoiser le changement via les mouvements. Accessible Ă  toutes les femmes enceintes qui souhaitent rester actives (sauf contre-indications mĂ©dicale spĂ©cifique), la danse prĂ©natale se pratique dĂšs le dĂ©but de la grossesse et « jusque dans la salle de travail » raconte Sonia Duchesne, professeure de danse prĂ©natale en Ile-de-France : « Seule l’envie compte » ajoute la danseuse, « aucun niveau de danse nĂ©cessaire ».

Il s’agit ici, d’avoir envie de communiquer avec son bĂ©bĂ© et de se faire du bien. C’est une danse douce, faite pour les femmes enceintes. C’est « Quelque chose de super agrĂ©able, dans le rapport Ă  la musique et au mouvement. C’est comme flotter. » prĂ©cise-t-elle.

Les bénéfices de la danse prénatale

La danse prĂ©natale permet de renforcer les muscles des jambes et du dos, afin d’amĂ©liorer sa posture. On travaille en douceur sa souplesse, pour garder sa mobilitĂ©, et pour renforcer les muscles profonds du corps. Le mouvement dansĂ© permet de continuer Ă  bouger et Ă  se mettre en mouvement, en respectant les changements du corps de la femme enceinte et en venant dĂ©nouer les tensions du quotidien.

On Ă©vite les mouvements trop brusques, le travail abdominal ainsi que sauter. GrĂące Ă  la danse on peut aussi maĂźtriser sa prise de poids et surtout se sentir bien dans son corps de femme enceinte.

La danseuse et chorĂ©graphe Sonia Duchesne s’est inspirĂ©e des techniques du Dr Bernadette de Gasquet, ainsi que de son expĂ©rience de maman pour crĂ©er sa propre mĂ©thode de danse prĂ©natale. Dans ses cours, elle ajoute au travail musculaire l’intĂ©gration du pĂ©rinĂ©e et de la respiration dans les mouvements. Les mouvements de danse permettent de tonifier le pĂ©rinĂ©e et de l’assouplir pour le jour de l’accouchement. AprĂšs l’arrivĂ©e de bĂ©bĂ© le pĂ©rinĂ©e se remet aussi plus vite, ce qui est trĂšs important dans la vie des femmes aprĂšs leur accouchement.

Une façon de lùcher prise et de se faire confiance

La danse, lorsque l’on est enceinte, c’est aussi un excellent moyen de dĂ©poser toutes ses craintes, ses peurs au placard, et d’apprendre Ă  se faire confiance. En allant explorer son corps, on explore Ă©galement ses ressources. On peut alors se rencontrer dans une expĂ©rience de connexion Ă  soi et Ă  son bĂ©bĂ©. En accompagnant leur corps dans les transformations qu’il suit durant la grossesse (et aprĂšs), les femmes apprennent Ă©galement Ă  se faire confiance dans leurs sensations. Elles peuvent alors mieux savoir ce qui est bon pour elles et se laisser guider dans chaque mouvement, chaque respiration, chaque note de musique.

Pendant que maman danse et se libĂšre de ses tensions Ă  l’aide de mouvements de danse adaptĂ©s, bĂ©bĂ© lui, se laisse bercer confortablement et Ă©coute ses premiĂšres notes de musique.

Se reconnecter avec son corps et son instinct de femme

La danse prĂ©natale permet d’apprivoiser ce corps en mouvement, apprendre Ă  se connecter Ă  son for-intĂ©rieur pour pouvoir, le jour J, ĂȘtre parfaitement Ă  l’écoute et savoir ce dont vous avez besoin, au moment oĂč vous en avez besoin. « Lorsque l’on danse pendant le travail, cela permet de soulager la douleur » prĂ©cise Sonia Duchesne. Les femmes peuvent venir chercher de nouvelles ressources intĂ©rieures. De plus, le mouvement vient faciliter la descente du bĂ©bĂ© et accĂ©lĂ©rer le travail. Il permettrait aussi de faire baisser le risque de cĂ©sarienne. On se souvient de la vidĂ©o sur les rĂ©seaux sociaux, du gynĂ©cologue BrĂ©silien qui fait danser les femmes en salle de travail.

Quand on danse, on dĂ©tend le corps et les muscles. « Avec de la musique c’est comme crĂ©er un rite, un moment privilĂ©giĂ© entre la mĂšre et son enfant » raconte la danseuse en se remĂ©morant son propre accouchement ! Et pourquoi ne pas embarquer son partenaire dans cette belle aventure dansante ?

À lire absolument