3 conseils pour bichonner ses seins pendant la grossesse

Enceinte, nos seins jouent les gros bonnets. Pour éviter les vergetures et l’affaissement de nos avantages après l’arrivée de bébé, on les bichonne pendant toute la grossesse.

1. Un bon soutien-gorge
L’un des avantages mineurs de la grossesse, c’est qu’il y a du monde au balcon… net ! Les petites poitrines au naturel apprécient en général cet ajout d’avantages féminins. Celles que Dame nature a plutôt gâtées dans ce domaine sont souvent plus dubitatives. Mais le résultat est de toute façon sexy. Sous l’effet des hormones et du stockage du lait, nos seins prennent du volume au point que, enceinte, on ne va plus hésiter à jouer les « gros bonnets ». C’est même la condition indispensable pour garder une belle poitrine après bébé. A bas les complexes, on file acheter un soutien-gorge à la bonne taille. En misant sur le confort : larges bretelles de soutien, armatures si possible et tant qu’à faire, priorité aux matières naturelles comme le coton. Bonne nouvelle, on n’est plus obligée de se coincer dans un corset vieille époque. Les marques spécialisées dans la grossesse tiennent – enfin ! – compte des exigences de look des futures mamans.

2. Lutter contre le dessèchement
Les fluctuations des hormones féminines et des hormones thyroïdiennes et surrénales provoquent différents changements notables, notamment en matière de sensibilité de la peau. Plus sèche, cette zone stratégique ne sera pas à l’abri de tiraillements désagréables. Plus que jamais, il est temps d’appliquer des soins très hydratants matin et soir, après la douche. A appliquer par massages circulaires de l’extérieur vers l’intérieur en évitant le mamelon. On peut aussi faire le choix de produits cosmétiques raffermissants, en évitant cependant les produits enrichis en huiles essentielles. Un geste à garder d’ailleurs même après la grossesse, et qui doit accompagner la pratique de petits exercices pour tonifier les pectoraux.


3. Prévenir les vergetures
Contrairement à une idée reçue, ce ne sont pas forcément celles qui enregistreront la plus forte augmentation de bonnet qui souffriront le plus de vergetures. Les vergetures, c’est comme les rides : certains épidermes y sont plus prédestinés que d’autres et comme on ne sait jamais avant leur apparition si l’on fait partie des élues ou pas, mieux vaut prévenir. Ce qui est certain, c’est que plus la peau s’étire, plus le risque de déchirure est probable. Lorsque ces fines zébrures violacées apparaissent, c’est le moment de réagir, avant qu’elles ne blanchissent, signe que le phénomène est irréversible. Matin et soir, il faut masser la zone concernée avec des huiles et des baumes nourrissants pour booster l’élasticité de la peau et éviter ainsi que les fibres de collagène ne se rompent douloureusement et de manière irrémédiable.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire