Neufmois.fr » Conception » Grossesse tardive : existe-t-il une limite d’ñge ?

Grossesse tardive : existe-t-il une limite d’ñge ?

Chaque annĂ©e, le nombre de grossesse tardives augmente en France. l’ampleur du phĂ©nomĂšne entraine une mise en lumiĂšre des risques d’une telle expĂ©rience. Jusqu’à quel Ăąge peut on dĂ©cemment concrĂ©tiser son dĂ©sir d’enfant ? On fait le point.

C’est la grande nouvelle de ce printemps. A 46 ans, l’actrice Halle Berry vient d’annoncer qu’elle était enceinte de son deuxième enfant. Une véritable surprise qui relance le débat : l’actrice n’est-elle pas dépassé « l’âge limite » pour devenir à nouveau maman ?

En France, le nombre de maternités sur le tard ne cesse d’augmenter. Selon l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), en 2010, 19,5% des femmes avaient plus de 35 ans au moment de la naissance de leur enfant. Il faut dire que les temps et les priorités des femmes changent. Entre les études, la crise, l’envie de se bâtir une carrière ou encore de voyager, les femmes n’ont plus forcément le temps et l’envie de devenir mère avant d’être bien installées dans leur vie et donc d’avoir atteint un certain âge.

Quels sont les risques d’une grossesse tardive ?

A partir de 35 ans, la fertilité diminue. Réussir à concevoir un enfant peut alors prendre plusieurs mois, voir plusieurs années. Certaines femmes ont alors recours à la fécondation in vitro ou à des traitements hormonaux, mais cela peut prendre beaucoup de temps avant de réussir à tomber enceinte.
Dans certains cas, il se peut même que cela n’arrive jamais. Psychologiquement c’est donc très dur à supporter. Outre la difficulté vis à vis de la fécondation, les risques physiques sont aussi plus élevés lors d’une grossesse tardive.
Passé 35 ans, les risques de trisomie 21 sont accrus. Les césariennes, les naissances prématurées et les fausses couches sont plus courantes. Avec l’âge, la maman aussi peut rencontrer des problèmes de santé plus fréquents comme le diabète gestationnel ou l’hypertension. Il est donc important de surveiller de très près la future maman pour éviter au maximum les complications.

La limite d’âge en question

A 40 ans, la probabilité pour une femme d'avoir un enfant avoisine les 6%, après 45 ans, la fertilité de celle-ci est presque nulle, pourtant il n’existe pas réellement de limite d’âge pour tomber enceinte (souvenez-vous de cette Suissesse devenue maman à 66 ans !), mais outre les problèmes de santé que cette grossesse peut provoquer chez la future maman et le bébé, se pose la question de l’éthique. Passé un certain âge, vouloir un enfant n’est-il pas égoïste ? En effet, une maman âgée de 50 ans au moment de son accouchement pourra-t-elle s’occuper pleinement de son enfant ? Jusqu’à quand sera-t-elle présente pour celui-ci ? Avoir un enfant, oui, mais dans la limite d’un âge raisonnable. Ne reste plus qu’à définir l’âge raisonnable avec son médecin.
 

À lire absolument