Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Produits pour bĂ©bĂ©s : attention aux sites frauduleux sur les rĂ©seaux sociaux !

Produits pour bébés : attention aux sites frauduleux sur les réseaux sociaux !

Les produits pour bĂ©bĂ© reprĂ©sentent un sacrĂ© budget pour les parents alors on est tentĂ© par les prix bas, mais attention aux sites frauduleux qui passent par les pages Facebook, l’un d’entre eux vient de faire des milliers de victimes.

Un site frauduleux fermé aprÚs avoir fait plusieurs victimes

C’est via la page Facebook « L’Univers des mamans », que la marque nommĂ©e MamaBazar proposait de nombreux prix allĂ©chants comme par exemple pour un lit-cabane : 29.90€ au lieu de 50€. De novembre 2017 Ă  mars 2018 plusieurs parents sont tombĂ©s dans le piĂšge. Les produits de puĂ©ricultures ne sont jamais arrivĂ©s chez eux, la marque leur a envoyĂ© un mail seulement le 22 mars promettant dans ce dernier, que leurs colis venaient d’ĂȘtre expĂ©diĂ© et que d’ici 20 Ă  35 jours ils les recevront.  Puis le dĂ©lai indiquĂ© sur le site s’est Ă©tendu Ă  « plus ou moins six mois » avant d’ĂȘtre tout simplement fermĂ©. Les parents ont donc dĂ©cidĂ© d’Ă©crire Ă  MamaBazar et l’entreprise qui en est propriĂ©taire : Globaltice, mais rien n’y fait. Aucune rĂ©ponse. Mais ce site n’est pas le seul en France Ă  ĂȘtre frauduleux, on en connaĂźt deux autres appartenant Ă  la mĂȘme entreprise : Mondialsac et Coinmaman. Un groupe Facebook a Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour regrouper toutes les victimes de ces arnaques. Le groupe privĂ© compte aujourd’hui plus de 1 600 membres.

Une enquĂȘte rĂ©vĂšle d’oĂč provenait ces sites frauduleux

Quelques parents concernĂ©s et des journalistes de L’Obs ont menĂ© une enquĂȘte qui dĂ©voile que Globaltice est une entreprise issue d’un paradis fiscal basĂ© aux Etats-Unis. Les paiements eux ont Ă©tĂ© prĂ©levĂ©s au Portugal en revanche. L’affaire a Ă©tĂ© signalĂ©e Ă  la Direction dĂ©partementale de la protection des populations et la Direction gĂ©nĂ©rale de la concurrence, de la consommation et de la rĂ©pression des fraudes (DGCCRF) pour faire une enquĂȘte.

À lire absolument

Laisser un commentaire