Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » 7 choses auxquelles une maman pense quand bĂ©bĂ© pleure la nuit

7 choses auxquelles une maman pense quand bébé pleure la nuit

Dormir la nuit, un challenge lorsqu’on devient maman ! Il faut bien avouer que depuis l’arrivĂ©e de bĂ©bĂ©, les nuits sont un peu plus courtes qu’avant, et que nos cernes sont davantage prononcĂ©s ! Et quand parfois, vous maman, vous ĂȘtes fatiguĂ©e de votre journĂ©e, que vous vous endormez comme une masse et que vous parvenez Ă  cumuler deux Ă  trois heures de sommeil non stop, vous espĂ©rez secrĂštement que bĂ©bĂ© va vous laisser dormir ! Et lĂ , votre enfant se met prĂ©cisĂ©ment Ă  gĂ©mir, puis Ă  pleurer en criant « maman », « tĂ©tine », ou « lapin ». A cet instant prĂ©cis, il se passe des milliards de choses dans votre tĂȘte.

Ça va passer

Alors que votre homme dort tranquillement sur ses deux oreilles (Ă  croire prĂ©cisĂ©ment qu’il n’en a pas), vous vous dites (vous espĂ©rez secrĂštement au fond de vous), que les pleurs de bĂ©bĂ© sont juste passagers, qu’il a fait un cauchemar, et qu’il va se rendormir ! Ou qu’il va rĂ©ussir Ă  retrouver tout seul sa tĂ©tine sans que vous ayez besoin de quitter votre couette bien chaude.

Bon  j’attends encore deux minutes

Laquelle d’entre nous ne s’est pas posĂ©e cette question ? Se tournant et retournant dĂ©sespĂ©rĂ©ment dans le lit, en se disant : allez, j’attends encore un peu et s’il se remet Ă  crier, je file le consoler et le cĂąliner. Tout en se disant qu’au fond de nous, si on parvient Ă  calmer bĂ©bĂ© rapidement, on pourra se rendormir rapidement et terminer sa nuit.

Demain, j’achùte des boules quies

A force d’entendre bĂ©bĂ© pleurer toutes les nuits, on en a marre parfois et il ne faut pas avoir honte. C’est le mĂȘme scĂ©nario qui se rĂ©pĂšte vers 3, 4 heures du matin ! BĂ©bĂ© a encore perdu son doudou. Alors oui, des fois, on peut paraĂźtre affreuse, mais on rĂȘve de boules quies.

J’espùre qu’il n’est pas malade

Lorsque bĂ©bĂ© pleure en plein milieu de la nuit, notre radar de maman s’emballe aussitĂŽt ! Et lĂ , nous ne pouvons nous empĂȘcher de nous demander si bĂ©bĂ© n’est pas malade, qu’il n’a pas de fiĂšvre ! Bref, c’est plus fort que nous, on ne peut pas s’empĂȘcher de s’inquiĂ©ter et d’ĂȘtre tourmentĂ©es ! Alors pour ĂȘtre rassurĂ©es, on se lĂšve et on file prendre la tempĂ©rature de bĂ©bĂ©.

Qui va se lever en premier ?

ParitĂ© oblige, Ă  force d’enchaĂźner les nuits de sommeil entrecoupĂ©es, et d’ĂȘtre la seule Ă  se lever lorsque bĂ©bĂ© hurle, vous commencez Ă  faire la sourde oreille vous aussi ! Et Ă  se demander qui de votre partenaire ou de vous, tiendra le plus longtemps ! Avouons que parfois, on fait exprĂšs d’attendre de voir bouger l’autre, qu’il se rĂ©veille et se lĂšve Ă  son tour pour consoler bĂ©bĂ©.

Il faut changer sa couche ?

Si bĂ©bĂ© pleure, c’est qu’il y a forcĂ©ment une raison ! Il ne peut pas avoir programmĂ© de nous rĂ©veiller en pleine nuit, juste pour le plaisir. Et immĂ©diatement, ce qui nous vient Ă  l’esprit alors que nous Ă©mergeons Ă  peine des vapeurs du sommeil, c’est que bĂ©bĂ© a dĂ» souiller sa couche.

Finalement, 5 heures du matin, c’est mieux que 3

En ces moments-lĂ , il est important de garder la positive attitude et d’adopter un comportement optimiste. Car on a le rĂ©flexe de regarder le rĂ©veil lorsque bĂ©bĂ© se met Ă  pleurer. Et lĂ , finalement, on se dit que notre chĂ©rubin a pris soin de nous laisser dormir 2 heures de plus que la veille. Et que vu qu’on se lĂšve Ă  6 heures, finalement, on aura le temps de se prĂ©parer et de consoler notre petit bout.

À lire absolument