Protéger son enfant des dangers du soleil

Le soleil peut-être est perçu comme quelque chose de positif, bon pour notre moral et notre organisme. Pourtant, il est peut-être dangereux pour notre santé, et plus particulièrement pour celle de nos enfants. Pour nous aider à mieux protéger nos tout-petits, Pascale Neulat, dermatologue, répond aux questions de Café des Mamans.

 

Quelles sont les règles à connaître pour protéger efficacement la peau de nos enfants ?

Il faut d’abord se défaire des nombreuses idées reçues. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le soleil ne limite pas ses dégâts à la période juillet-août et aux plages de la Côte d’Azur. Toute activité extérieure est une exposition au soleil. À la plage comme à la ville, le soleil est présent de mars à septembre et ses rayons UV agressent nos cellules quelle que soit la température. Il est donc primordial de protéger nos enfants de ce danger omniprésent en limitant leurs sorties entre 12 heures et 16 heures, surtout avant 3 ans. 

Entre 0 et 18 ans, les rayons du soleil sont trois fois plus nocifs qu’à l’âge adulte, les parents doivent donc redoubler de vigilance. L’enfant accumule un « capital soleil » responsable de conséquences irréversibles à long terme : taches, rougeurs, rides et mélanomes. Chaque jour, 6 français décèdent du cancer de la peau car ils ne se sont pas suffisamment méfiés du soleil lorsqu’ils étaient enfants. En protégeant aujourd’hui vos petits bouts des rayons UV, vous réduirez sensiblement leurs risques de développer un mélanome à l’âge adulte.

 

Quelle protection choisir ?

Il n’existe aucun écran total. La crème solaire n’est qu’un complément de protection, largement insuffisant pour protéger la peau fragile des plus petits.

La protection idéale contre le soleil, c’est la panoplie vêtements anti UV + lunettes + chapeau et de la crème sur tout ce qui dépasse. Et bien entendu, ombre obligatoire pour nos bouts de chou !

 

Où peut-on trouver des vêtements anti UV ?

Les vêtements anti UV sont malheureusement encore trop peu répandus en France. C’est pourtant la protection idéale pour permettre aux enfants de profiter d’activités en plein air sans s’exposer aux dangers du soleil. Vous en trouverez dans les magasins de sport et dans certains hypermarchés. Si vous ne pouvez vous procurer de vêtements anti UV, choisissez des habits foncés (tee-shirt à manches longues et bermuda) qui agiront plus efficacement contre les rayons du soleil que des vêtements clairs.

 

Quelle crème solaire choisir pour mon enfant ?

Choisissez un indice 50, de préférence en spray, aussi efficace qu’une crème et plus facile à appliquer si vos petits monstres gigotent. Privilégiez les formules anti-allergènes. Appliquez sur les zones non couvertes et renouvelez l’opération toutes les heures.

 


Peut-on mettre de la crème solaire à un jeune bébé ?

En théorie, oui. Mais votre bébé doit surtout être couvert et rester à l’ombre pour être pleinement protégé. Pas de sortie entre 12 heures et 16 heures, bob, lunettes et si possible vêtements anti UV, voilà la véritable protection.

 

Crème solaire et chasse-moustiques : lequel appliquer en premier?

Là encore, le vêtement reste la meilleure arme pour se protéger des moustiques. Si vous souhaitez tout de même appliquer de l’anti-moustique à votre enfant, faites-le après la crème solaire. Attendez que le produit ait pénétré avant d’appliquer l’anti-moustique.

 

Que faire si mon enfant a un coup de soleil ?

Si vous suivez les conseils énoncés précédemment, cela ne devrait pas arriver. Il faut savoir qu’un coup de soleil est extrêmement nocif pour nos cellules. Au-delà de la douleur à court terme, un coup de soleil est une brûlure des cellules de la peau et ses conséquences sont irréversibles. Si par malheur votre enfant à attrapé un coup de soleil, appliquez une crème apaisante et réparatrice qui soulagera la douleur et aidera la peau se régénérer.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire