Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Tout savoir sur le don de sang de cordon

Tout savoir sur le don de sang de cordon

Peu de parents ou de futurs parents le savent : le don du sang du cordon du nouveau-nĂ© peut sauver des vies ! Pour tout connaitre sur cette procĂ©dure unique et prĂ©cieuse pour la science, voici quelques rĂ©ponses Ă  des questions pour aller plus loin, et peut-ĂȘtre passer Ă  l’acte.

A quoi sert le sang de cordon ?
Le sang de cordon ou sang placentaire correspond au sang qui circule dans le cordon ombilical et le placenta. Il contient des cellules souches hématopoïétiques, c’est à dire qui fabriquent des cellules (globules rouges, blancs ou plaquettes). Le don de ces cellules à un malade permet de lui donner des outils pour fabriquer un sang neuf en cas de leucémie par exemple. Le sang pauvre en globules blancs pourra se régénérer grâce aux cellules hématopoïétiques. C’est un complément très intéressant de la greffe de moelle osseuse, qui peut apporter la guérison à certains malades.

Quelles sont les contraintes administratives ?
Ce don est anonyme et gratuit.  En amont de l’accouchement, vous signerez le formulaire de consentement après une discussion avec votre obstétricien concernant vos antécédents familiaux et médicaux, après le 4e mois de grossesse. Toutes les informations recueillies sont traitées comme confidentielles selon les recommandations de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

Existe-t-il des contre-indications ?
Certains cas peuvent entrainer des contre-indications : pathologie de la mère, du père ou de la fratrie, père inconnu, anomalie de développement intra-utérin, âge mineur de la mère…

Comment se déroule le prélèvement ?
Le prélèvement se réalise dans les minutes qui suivent l’accouchement, après le clampage du cordon, quand le placenta est encore dans l’utérus. Il est indolore et ne complique en rien les gestes des sages-femmes et la relation avec le nouveau-né. Le papa peut couper le cordon lui-même sans que cela ne gêne. En cas de complications, le prélèvement n’est pas effectué. Il est ensuite analysé dans une banque de sang placentaire et conservé avec un échantillon du sang de la maman. Quand une compatibilité sera mise en évidence, le sang placentaire apportera des chances supplémentaires de guérison à un malade.

Où trouver des informations ?

L’agence de la biomédecine vient de mettre en place un site sur internet d’informations complet sur le don de sang de cordon. Les rubriques évoquent toutes les problématiques posées par cet acte généreux. On trouve des témoignages de mamans qui ont fait ce geste altruiste. Perrine raconte : «  Tout se déroule sans qu’on s’en aperçoive et toute la magie de la naissance est préservée ! ».

www.dondesangdecordon.fr
 

À lire absolument